Magazine

Conte algérien: Un conseil appétissant.

Publié le 16 mars 2008 par Mesk Ellil
Image Hosted by ImageShack.us
C'est connu, tout le monde vous le confirmera; l'animal le plus idiot d'Afrique est bien l'âne. Nombre d'anecdote courent d'ailleurs à son sujet, de montagnes en collines et de plaines en forêts. On dit même qu'un lion lui avait demandé un certain hiver de le dévorer en échange d'une botte de foin qu'il lui donnerait l'été venu. Et savez-vous ce que la balourd avait fait? Il avait accepté bien-sûr! Heureusement pour lui que des paysans étaient intervenus in-extrémis pour l'extirper des crocs du grand félin. Certains ajoutent que le malheureux animal avait protesté et invectivé ceux qui l'avaient empêché de mener à terme le marché conclu avec le fauve! L'histoire qui va suivre ne fera que confirmer la réputation de sa naïve existence. Il était, un certain jour, attaché à un arbre et mangeait des glands dans un sac de toile que son maitre avait placé le long de sa tête à la manière d'un mors quand soudain, émergeant d'un fourré, un chacal apparut pour lui tenir ce discours: "Que ta situation est affligeante, pane! Tu passes ton temps à souffrir pendant que les autres animaux jouissent de la vie que Dieu n'octroie qu'une seule fois à ses créatures. Tu te lèves avec l'aurore et on t'oblige à transporter toutes sortes de poids sur ton dos endolori: De la semoule, du grain, de l'huile, de l'eau; tous ces bienfaits de la vie sont pour toi source de souffrances et de fatigue! Et si jamais tu fais montre de quelques lassitudes, la branche d'olivier te flagelle et te rappelle que le repos t'est interdit. En fin de journée, pour te récompenser, on t'attache à quelques arbres ou pieux. Même ta nourriture, tu ne peux la choisir; on te l'impose avec violence et de ce fait, ce qui pour d'autres est un plaisir à savourer devient pour toi une torture supplémentaire avec un arrière goût de mors et de lanière! Qu'attends-tu pour fuir et vivre dans la forêt où tout te sera permis, loin de toute hégémonie humaine? Avec un peu de chance tu parviendras même à t'imposer et à devenir un animal fort respecté! Si j'avais ta formidable stature cela fait longtemps que j'aurais réglé son compte au lion qui avait tenté, un jour, d'abuser de ta grande magnanimité! As-tu pensé à ton braiment et sais-tu qu'à lui seul il peut répandre la terreur dans la forêt?" Cette harangue finie, le chacal fit mine de s'en aller et se posta quelque part pour épier la réaction de l'âne. Celui-ci, resté seul réfléchit un peu et trouva les paroles de son conseilleur tout imprégnées de vérité et de sagesse! Et sans hésiter, il tira sur la corde qui l'entravait, se libéra et s'en fut dans les bois. Quand il pensa à ce que le chacal lui avait dit à propos de voix, il ferma alors les yeux et lança un de ces braiments à vous faire ressusciter les trépassés. Un chacal était sur son dos et lui labourait l'échine de ses crocs carnassiers. Dans son agonie, le malheureux animal se demanda pourquoi le comportement de son "ami" avait subitement changé! Il est bon d'écouter un conseil, mais il est parfois dangereux de ne pas l'écouter intelligemment. Ce sont les sages de la montage qui l'ont dit.

Le saviez-vous?

Image Hosted by ImageShack.us
Dans les ruelles étroites de la Casbah d'Alger, les ânes assurent quotidiennement le ramassages des ordures ménagères. Photos: Cakko93, Jacques Godeau sur Flicker. Contes africains /Nacer Mouzaoui/ENAL.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par omar
posté le 28 mars à 09:32
Signaler un abus

Un conte tout baigné de sagesse de notre terroir qui a façonné tant de générations!

J'ai beaucoup, aimé!

A propos de l’auteur


Mesk Ellil 164 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog