Magazine Insolite

Extraction dentaire : insupportable mutilation

Publié le 02 mai 2012 par Estelle36

Dernière modification le 02-05-2012

Estelle Vereeck, Docteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castelli


Toute extraction est une mutilation à la fois irréversible et difficilement supportable pour celui qui la subit.
Irréversible car nous ne disposons pas actuellement des moyens de restaurer l'organe dentaire dans son intégralité à la fois fonctionnelle et esthétique. S'ils sont un progrès, les implants dentaires représentent au mieux l'équivalent d'une jambe de bois.
Le plus souvent, la mutilation que représente la perte de l'organe dentaire est nécessaire et motivée par des raisons cliniques. Le patient peut alors l'accepter et en faire son deuil.
Extraction dentaire abusive
Parfois, l'extraction dentaire est posée de manière abusive : c'est souvent le cas avec les dents de sagesse, aujourd'hui encore trop facilement et systématiquement extraites, ou encore des extractions de prémolaires saines pour raisons orthodontiques, alors qu'il serait possible de traiter autrement.

C'est également trop fréquemment le cas avec les dents dévitalisées dont l'extraction systématique est prônée (et c'est plus grave) par des dentistes qui justifient cette mutilation au nom de la dentisterie holistique dont cette pratique extrême représente une dérive.
Plus rarement, les extractions dentaires sont le fait de dentistes incompétents, parfois dénoncés et traduits en justice pour erreur médicale.
Arracher les dents par vengeance
Que penser de l'acte insensé de cette dentiste qui, quittée par son ami, lui arrache pour se venger toutes les dents alors qu'il était sous anesthésie générale?
Il est vrai que ce dernier qui souffrait des dents, n'avait pas hésité à consulter son ex, quelques jours après l'avoir quittée pour une autre femme, comportement révélateur d'une certaine inconscience. "Mal de dent, mal d'amour" dit le dicton. C'est peut dire que la dentiste avait une dent contre son ex-ami. Dans le cas présent cependant, on a pas envie d'en rire. L'édentation totale représente une castration symbolique que la dentiste furieuse a infligé à son ex-ami.
Pour son acte, elle risque trois ans de prison pour faute professionnelle et avoir abusé de la confiance d'un patient. Trois ans, la sanction est faible pour une mutilation majeure dont le patient ne se remettra jamais. Plus que la prison, on s'attendrait à la radiation à vie pour un acte d'une telle cruauté.

Il est vrai qu'à l'aune du préjudice juridique, une dent ne vaut pas cher, comme en témoigne cette affaire de quatre molaires extraites par erreur médicale par un dentiste suisse.
Source
http://www.egora.fr/sante-societe/faits-divers/146811-plaquee-la-dentiste-arrache-toutes-les-dents-de-son-ex-petit-ami-p

Sommaire des autres articles sur la dentisterie holistique
Ecrire un commentaire en rapport avec l'article
Poser une question

Dernière modification le 02-05-2012

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire