Magazine Séries

Desperate Housewives – Episodes 8.08 et 8.09

Publié le 03 mai 2012 par Speedu
Desperate Housewives – Episodes 8.08 et 8.09

Une toile est née
Suspicion song
Ensemble, c’est tout ou rien
Putting it together

Saison 8, Episodes 8 et 9 sur 24
Diffusion vo: ABC – 13 novembre et 4 décembre 2011
Diffusion vf: Canal + – 3 mai 2012

L’enquête de Chuck se fait de plus en plus précise et chacune de nos wives essaye de gérer la pression à sa manière …

Episode 8.08

On passera assez vite sur cet épisode qui retombe malheureusement dans ces travers d’intrigues secondaires sans grand intérêt. Mais en fait non. Oui, c’est compliqué et j’espère que je vais pouvoir retranscrire correctement ma pensée. Prenons Lynette par exemple. Son intrigue est juste toute pourrie, s’appuyant sur un énième cliché de la séparation et une intrigue éventée dès le départ, dès la réception des fleurs. C’est évident que c’est un envoi automatique et la seule surprise que j’ai eu, c’est qu’elle ne débarque pas dans la chambre pendant que Tom et Jane faisaient la chose. Non, elle débarque 30 secondes avant qu’ils arrivent dans la chambre pour le faire. C’est donc du tout pourri à la Lynette. Pourtant, c’est la première fois que j’ai trouvé juste l’intrigue clichée de la séparation du jour. Lynette comprend enfin que c’est la fin entre elle et Tom et elle perd ainsi un des éléments de son entourage. Et c’est ainsi pour toutes les wives, Gaby perdant son Carlos en partance pour la cure de désintox. L’épisode participe à la destruction des vies de nos 4 wives et prend tout son intérêt en ayant vu l’épisode suivant. Le seul problème est que l’ensemble s’avère assez maladroitement amené sur le début et c’est dommage parce que voilà, avec l’épisode suivant, on regarde celui-ci sous un tout autre angle.

Bref,

Je ne peux pas noter l’épisode parce qu’en lui-même, je ne l’ai pas trouvé terrible et assez longuet mais par contre, avec l’épisode suivant, on peut porter un regard totalement différent dessus et il apparait du coup meilleur, mais surtout nécessaire pour la suite.

Desperate Housewives – Episodes 8.08 et 8.09

Episode 8.09

Sans grande surprise, tout l’intérêt de la soirée réside dans cet épisode où le fond est touché par nos wives, surtout Bree et cela se fait de manière magistrale. L’épisode suivant avait poussé les wives dans le précipice et celui-ci est celui de leur chute et tout se marie parfaitement pour arriver à la conclusion parfaite et dramatiquement poignante. Voir Bree ainsi dans un motel, converser avec Mary Alice et une arme devant elle est juste la scène la plus forte de la série depuis des années. Sa charge émotionnelle est énorme et tout cela est dûe à la construction des deux épisodes qui s’amusent à détruire la vie des 4 wives. Pour Bree, c’est le retour de l’alcool et le fait qu’elle n’a plus rien du tout dans sa vie: plus de vie sentimentale, plus d’enfants, plus d’amies. Il ne lui reste que la fidèle bouteille, mauvaise conseillère mais aussi l’amie qui ne trahit jamais comme il a été dit dans un épisode un peu plus tôt. Le seul reproche qu’on peut faire à cette descente aux enfers, c’est pourquoi les enfants sont exclus de sa vie ainsi. Pourquoi ne va t’elle pas voir Andrew ? Où est passée Danielle qui était censée rester quelques temps ? Mais bon, d’un autre coté, on ne les a tellement pas vu depuis quelques saisons que ça passe cet « oubli ». Mais à part cela, la descente aux enfers de Bree est parfaitement écrite, logique, bien rythmée et servie à merveille par Marcia Cross. C’était juste parfait.

Les autres wives en prennent forcément un coup. Gaby ne peut s’empécher de faire du Gaby avec tout son délire pour aller voir Carlos (qui m’a quand même fait rire avec la raction du jeune ivrogne)  et plus que jamais, cette saison me fait me demander si elle a conscience que les autres peuvent avoir des sentiments. On l’a vu dans la façon dont elle n’a absolument pas fait attention à son mari et sa depression, on le voit encore ici et sa façon d’aller parler à Carlos. Pourquoi ? Pour qu’il corobore un mensonge sans queue, ni tête auprès de Chuck alors qu’il est en cure de désintox. Elle aurait pu trouver n’importe quoi mais non. D’ailleurs, ça aurait été plus logique de faire croire qu’elle avait trompé Carlos, qu’il l’avait découvert et qu’il boive en conséquence. Mais bon, la logique est généralement absente dans les situations sous pression donc ça peut se tenir.

Pour Susan, elle cherche un énième échappatoire, comme si elle pouvait courrir suffisament vite et suffisament loin pour semer sa culpabilité. Et elle tente cela par l’art qui lui fournit ici une occasion en or de tenter de tourner la page à New York. Va t’elle prendre ce ticket ? Y croit-elle vraiment ? Elle le dit elle-même: c’est juste pour quelques semaines histoire d’essayer. D’essayer quoi ? D’essayer de voir si la culpabilité s’est évaporée ? Au fond d’elle, elle sait que cela n’arrivera pas mais bon … Et l’écriture ainsi que Teri Hatcher font parfaitement passer ce sentiment. Là encore, c’est une belle réussite.

Il ne reste que Lynette à la traine. Certes, elle va voir son mari parce que c’est son seul élément sur lequel elle croit encore pouvoir compter mais voilà qu’elle l’implique maintenant dans l’histoire en lui racontant tout. Quel boulet quand même … Enfin, je ne sais même pas si c’est elle la plus boulet ou lui, qui se laisse embarquer à nouveau. En tout cas, une chose est sûre: pauvre Jane. Je sais, je ne suis pas forcément sympa et compréhensif avec Lynette mais le problème, c’est que elle, j’ai envie de la voir souffrir, et bien plus que ce qu’a souffert Bree. Tout ça à cause de l’ensemble de ses intrigues ou presque depuis 8 saisons (à l’exception de la phase cancer très bien gérée)

Desperate Housewives – Episodes 8.08 et 8.09

Au final, le grand gagnant reste Chuck, un personnage insipide et imbuvable jusque là. Mais ici, comme attendu à la rupture, il se révèle un amant éconduit sociopathe et c’est tant mieux. Il est la dynamite qui fait tout exploser à Wisteria Lane et en prime, il le fait presque parfaitement bien. Il a juste mis trop de temps à enquêter sur le passé de Alejandro pour découvrir le lien de Gaby avec lui. C’est la seule chose qu’on peut lui reprocher. Mais à part ça, il mène parfaitement le petit jeu avec chacune des wives et finalement, il s’avère un excellent personnage. Reste à voir si son accident l’a tué ou pas, et qui est derrière. L’épisode a parfaitement construit la chose pour qu’au final, on puisse suspecter Carlos, Mike, Ben, Tom et Bree. Tous ont une raison, et on ne peut en exclure aucun à l’heure actuelle.

Bref, 10/10

Débarassée de ces intrigues wives vues et revues, la série montre qu’elle peut encore en avoir dans le ventre avec cet épisode qui a quelques défauts mais que je ne retiens pas tant la maitrise de la descente aux enfers de nos wives s’avère maitrisée et réussit avec un épisode qui a su me faire passer du rire aux larmes sans difficultés. Quel pied !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire