Magazine France

La personnalisation du pouvoir

Publié le 17 mars 2008 par Jcgbb
Crédit photo : Luis/FlickR 

En France le nom du président de la République est généralement parmi les plus connus. Il arrive aussi qu’il soit parmi les plus souvent prononcés, lorsque par tempérament le chef de l’Etat est porté à exhiber sa vie et sa personne. C’est alors que le pouvoir semble le mieux se confondre avec l’individu.

Mais cette personnalisation du pouvoir est-elle bien réelle ? Certains de nos gouvernants sont, il est vrai, des plus voyants. Mais chacun connaît la différence entre la fonction et le titulaire de cette fonction. La fonction de président ou de premier ministre est un siège qu’occupent un temps des gens qui se succèdent. Cette dissociation sert le processus démocratique, en permettant de se défaire des mauvais gouvernants sans bouleverser le régime.

L’Etat désigne la permanence des fonctions sous le changement des titulaires. C’est pourquoi l’expression l’actuel président de la France désigne très précisément un individu, et un seul, mais sans jamais renvoyer au même. C’est à la fois l’expression la plus nette par son sens et la plus flottante par son référent.

En réalité, rien n’est plus impersonnel que le pouvoir de l’Etat. Et c’est ce qui caractérise selon Tocqueville les temps démocratiques : une société d’égaux, sans privilèges de naissance ou de caste, très semblables par les moeurs et les désirs, mais faibles par leur isolement, qui de ce fait voient la société comme un grand tout et se représentent l’Etat comme un être immense et fort, seul capable de résoudre leurs difficultés.

L’homme démocratique, qui aime par-dessus tout l’égalité, conçoit un pouvoir centralisé et stable. Il le veut tutélaire, sans visage, chargé des intérêts collectifs, le laissant jouir en privé. Se moquant au fond des titulaires de passage, le citoyen adore la puissance de l’Etat et, en lui confiant peu à peu le soin de régler les détails de sa vie, incline sans le savoir vers la servitude.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Cabris c’est pas fini…

    par Chambolle Nicolas Sarkozy devait présenter aux Français un traité européen, plus simple, plus clair et tenant compte du rejet de la Constitution par les... Lire la suite

    Par  Jlhuss
    SOCIÉTÉ
  • Coucou ! C’est moi, Nicolas

    Sarko n’en rate pas une. Devions-nous en douter ? Fallait bien qu’il récupère la libération d’Ingrid Betancourt d’une manière ou d’une autre. Ici, c’est la... Lire la suite

    Par  François Collette
    HUMEUR, SOCIÉTÉ
  • Voila, c’est fini…

    C’est pas vraiment mon sport préféré, mais avec l’équipe de France en demie finale, j’ai fait comme tout le monde… Le chauvin. Lire la suite

    Par  Pacco D
    BD, BD & DESSINS, HUMOUR, TALENTS
  • Efficience des marchés

    En ce début de semaine et comme chaque année, c'est autour de l'économie de nommer son nobel. Cette année se sont les Américains Leonid Hurwicz, Eric Maskin et... Lire la suite

    Par  Désabusé
    FINANCES
  • Régimes spéciaux

    Aujourd'hui marque un retour des grèves. Encore une grève diront certains ! En cause : la modification des régimes spéciaux. De quoi s'agit-il ? Lire la suite

    Par  Désabusé
    FINANCES
  • Une étrange créature sur Mars

    étrange créature Mars

    Canular ou découverte incroyable? Ces images prises par la sonde Siprit de la Nasa en mission sur la planète Mars pendant l’opération "Mars Explorer" ont... Lire la suite

    Par  Mega
    INSOLITE, PHOTOS INSOLITES
  • L’excision en Indonésie

    L’excision, ou ablation du clitoris touche encore 150 millions de femmes à travers le monde et la France compterait 30 000 femmes et jeunes filles excisées. Lire la suite

    Par  Mega
    INSOLITE, PHOTOS INSOLITES

A propos de l’auteur


Jcgbb 2111 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog