Magazine Caricatures

Voyage au Pays des Culottes

Publié le 17 mars 2008 par Jacques Chirac

culotte2bMes Chers Compatriotes,

Ouille ! Mes cou… le temps se brouille ! Pour une belle branlée culotte ce fut une belle culotte ! Lille, Paris, Lyon, Strasbourg, Toulouse (grosse remontée des saucisses, donc) passent ou restent à gauche, sans compter d'autres trous perdus cités de première importance. On dirait un indicateur des chemins de fer (surtout des voies de garage). Pas vraiment un franc soutien à Nico-la-Secousse (demandez à Carla). Il va falloir que chaque enfant de CM2 se souvienne d'un torché UMP aux Municipales. Dans les États-Majors, ils ont tous fait semblant de s'agiter, n'économisant ni leur peine, ni vos sous. Mais au fond du fond de vos fonds, on ne les sentait pas vraiment concernés, ces grands ténors nationaux... et la question métaphysique fondamentale demeure : qu'est-ce qu'on en a à secouer est-ce réellement important ? Et pour qui ?

Parce qu'à part les élus locaux de fraîche date qui pensent en leur Mustang intérieure "Tiens ! T'as vu ta gueule Ducon ? Enfin je vais pouvoir mettre mes capacités au service de mes concitoyens". Quelle importance pour les partis nationaux, pour le Président-Gigot, pour le rougeaud de Solférino, leurs sbires z'et leurs séïdes ? A quoi bon pouvoir se dire "Tiens, chicalors ! C'est mon pote Machin qui est la reine du bal à Pétaouchnock sur Mer", ou "Ah peste ! C'est cette larve de Truc du camp d'en face qui est Maire de Trifouillis les Glandes". En cas de décision d'importance nationale, on ne va pas aller consulter le Conseil Municipal de Saint Julien Molin-Molette, ni celui de Saint André-le-Gaz ? Non, on fera comme d'habitude : Sarkoschtroumpf donnera ses consignes au Parlement qui répondra "Oui Chef, bien Chef, c'est vous le Chef, Chef !", François Hollandeculotte4b demandera une Commission d'Enquête Parlementaire, Ségo sourira d'un air niais, et hop ! Je te connais bien ! Donc ceux qui vous ont dit que ces élections étaient un troisième tour des Présidentielles ou des Législatives vous ont enfilé profond raconté des craques. Vous me direz que vous êtes habitués, mais votre candeur naïve ne laisse jamais de m'étonner.

D'ailleurs, le fait que le jour du premier tour ait été fixé pile-poil à la date de l'ouverture de la pêche à la truite vous prouve toute l'importance de ce scrutin. Le principal était que vous pensiez à autre chose. Heureusement qu'on n'en a pas lâchement profité pour ratifier la Constitution Européenne à laquelle vous aviez dit non ! Comment dites-vous ? Oh, zut ! Vous êtes sûrs ?

Bien à vous,

Jacques

UMP_culotte


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire