Magazine Culture

Le Portrait de Dorian Gray : Oscar Wilde... petit challenge pour la Saint Patrick

Par Soiwatter
C'est aujourd'hui la Saint Patrick. Quelle belle occasion de découvrir un pan de la littérature que je ne connais pas: l'Irlande... Ça m'a permis de lire un roman que je souhaitait découvrir depuis fort longtemps: Le Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde.
Hier soir, au Salon du Livre (je vous parlerai du salon très prochainement, mais je n'ai pas la longue liste des livres achetés sur moi), je dois bien l'avouer j'ai menti à Caro[line]. Je ne pensais pas pouvoir finir le roman avant ce soir... et compléter ce challenge irlandais. Mais finalement, les difficultés à lire que j'ai rencontré ces deux dernières semaines n'étaient dues qu'à une fatigue passagère et me retrouver entouré de tous ces livres m'a donné le goût de finir le Portrait, que j'ai dévoré hier soir et ce matin dans le métro.

L'histoire

Dorian Gray est un jeune homme d'une très grande beauté. Son ami artiste peintre Basil Hallward est obsédé par cette dernière et en tire toute son inspiration. Sa fascination pour le jeune homme le mène à faire son portrait, qui se révèle être la plus belle œuvre qu'il ait jamais peinte, et qu'il ne souhaite pas exposer : « J'y ai mis trop de moi-même ». Chez Basil, Dorian va faire la connaissance de Lord Henry. Conscient de la fascination et de la perversion que ce dernier pourrait avoir pour son idéal de beauté, « cette nature simple et belle », Basil demande à Lord Henry de ne pas tenter de le corrompre. Mais Dorian se laisse séduire par les théories sur la jeunesse et le plaisir de ce nouvel ami qui le révèle à lui-même en le flattant. Va naître dès lors en lui une profonde jalousie à l'égard de son propre portrait peint par Basil Hallward. Il souhaite que le tableau vieillisse à sa place pour que lui, Dorian Gray, garde toujours sa beauté d'adolescent. « Si le tableau pouvait changer tandis que je resterais ce que je suis ! ». Le garçon tombe amoureux d'une comédienne, Sibyl Vane, et lui promet le mariage. L'amour empêchant Sibyl de bien jouer, Dorian la répudie, ce qui la pousse au suicide. Il remarque alors que le portrait s'est empreint à sa place d'une expression de cruauté et comprend que son vœu a été exaucé. Par peur que quelqu'un ne découvre son terrible secret, il enferme le tableau dans une ancienne salle d'étude et se plonge dans la lecture d'un mystérieux roman que lui offre Lord Henry. Bien des années passent durant lesquelles il accumule les péchés et devient de plus en plus mauvais sous l'influence de Lord Henry et de ce livre empoisonné. Le tableau prend sur lui la laideur de l'âge et de la décadence...

Mon avis

Je ne pourrais pas dire que c'est un coup de cœur. Un coup de cœur est un livre qui vous émeut, qui vous bouleverse, qui vous retourne. Le portrait de Dorian Gray n'est pour moi rien de tout cela.
Le portrait de Dorian Gray, c'est est un chef d'œuvre. C'est un grand classique, un livre profond, même s'il parle de cynisme, de légèreté, de décadence... Une satire corrosive de la vie mondaine et superficielle d'une caste de privilégiés orgueilleux et suffisants, et c'est drolatiquement cynique. Le sujet et l'écriture fait un peu vieillie, mais c'est le cas avec un bon nombre de classiques. Au delà de l'histoire, le roman nous fait réfléchir sur beaucoup de thème: la beauté, la recherche de la beauté, l'art et la morale, le Bien et le Mal, l'amour, l'égoïsme, la tentation...
Et ce qui est particulièrement jouissif, c'est de pouvoir trouver à chaque coin de phrase une pique, un citation, un mot d'esprit... C'est un livre que j'ai aimé lire et que j'adore avoir lu...

Conclusion:
C'est un livre à avoir lu.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Joyeux Anniversaire Patrick Weber !

    L’an passé, je démarrai mes messages anniversaires avec Patrick Weber. Déjà un an et plus de 150 célébrations d’auteurs dont j’apprécie l’œuvre, le style ou le... Lire la suite

    Par  Manuel Picaud
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Oscar Wilde et le meurtre aux chandelles de Gyles Brandreth

    Oscar Wilde a toujours aimé le mystère. Oscar Wilde a vraiment été l'ami d'Arthur Conan Doyle. Mais s'est-il réellement pris pour Sherlock Holmes ? En lisant ce... Lire la suite

    Par  Grandlivredumois
    CULTURE, LIVRES
  • Oscar WILDE conteur. "La Pièce qui n'a pas cours"

    Dans son article de 1900 dans la Revue Blanche, sur Oscar Wilde, Ernest La Jeunesse, qui l'avait bien connu lors de son dernier séjour à Paris, écrivait : «... Lire la suite

    Par  Bruno Leclercq
    CULTURE, LIVRES
  • Ernest LA JEUNESSE - OSCAR WILDE à PARIS.

    Oscar WildeJ'ai bien peur que, malgré son acquiescement d'agonie aux signes et symboles du culte catholique, M. Wilde ne trouve point place dans cet index des... Lire la suite

    Par  Bruno Leclercq
    CULTURE, LIVRES
  • Joyeux anniversaire Patrick Gaumer !

    Il est journaliste et auteur d’ouvrages sur la BD. Spécialiste de la BD franco-belge classique sans pour autant renier des styles plus modernes, Patrick Gaumer... Lire la suite

    Par  Manuel Picaud
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Episode 28: "OSCAR"

    Episode "OSCAR"

    Je me suis fait secouer par ma fille aînée qui attend un nouvel épisode, aussi je me remets vite fait à l’écriture avant d’être puni. Lire la suite

    Par  Michel Crémadès
    CULTURE, JOURNAL INTIME, MODE, TALENTS
  • Patrick Rouxel

    J'ai reçu hier un joli mail... Patrick Rouxel m'a raconté, à sa façon, ses dernières séances de dédicaces... Je lui ai demandé s'il m'autorisait à publier, il... Lire la suite

    Par  Elisabeth Robert
    HUMOUR, LIVRES, A CLASSER

LES COMMENTAIRES (1)

Par belledenuit
posté le 28 mars à 15:05
Signaler un abus

J'ai également lu ce livre et effectivement même si je suis mitigée sur le "j'aime/j'aime pas", dans tous les cas c'est un livre à lire. Dorian Gray est à la fois attachant et détestable. A travers la vie de jeune homme, beaucoup de questions d'ordre philosophique sont posées sur le Soi, l'amour de Soi et ce que cela entraîne. Le dénouement est terrible. C'est en tout cas une histoire que je n'oublierai pas.

A propos de l’auteur


Soiwatter 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines