Magazine Internet

Ma mise en pratique du RAID

Publié le 13 mars 2008 par Yohann Ciurlik

Il arrive parfois qu’il soit obligatoire de formater son ordinateur. Ce fût mon cas. Ce n’est pas une mince affaire. J’en est donc profiter pour installer mes disques durs en RAID 1.

En effet, mon ordinateur disposer déjà de deux disques durs SATA de 80 Go en RAID 0 dédiés au système d’exploitation. Le RAID 0 étant ici utilisé pour augmenter les performances de mes logiciels et de mon O.S. J’utilise un disque dur IDE pour stocker mes documents. La prudence et l’expérience ont fait que j’ai décider de changer ce disque pour deux disques SATA en RAID 1.

Vous n’avez peut être pas compris ce que veut dire et/ou à quoi peut servir ce genre de pratique. Je vais donc détailler un peu… Je n’expliquerai pas ce qu’est le SATA mais sachez qu’il est obligatoire de disposer de disques durs de ce type pour créer un système en RAID.

Le RAID 0 (Stripping) est utilisé pour augmenter les performances d’un système. Les disque durs travaillent en parallèle. Les données sont donc réparties sur les deux disques comme sur le schéma ci-dessous.

Raid 0 détails

Mon système est donc plus rapide. L’avantage est que l’on obtient un espace de stockage égale à la somme des deux disques durs (2 disques 80 Go donne 160 Go d’espace disque). Mais car il y à un mais… si l’un des deux disques tombe en panne, les données sont perdues car vous ne possédez alors que la moitié (inexploitable) des données.

Raid 0

Comme vous pouvez le voir, le gain de vitesse est considérable. Un vitesse de transfert moyenne de 90 Mo/s pour un système en plein fonctionnement.

Il n’est pas question de stockées des données sur un système de ce type. Il faut procéder autrement pour plus de sécurité…

Le RAID 1 (Mirroring) est donc utilisé pour stocker des données sensibles. Des données que vous ne souhaitez pas perdre. Les données sont écrites simultanément sur les deux disques durs.

Raid 1 détails

L’avantage principal est la sécurité. Si un disque tombe en panne, il est remplaçable. Les données étant encore présente sur le second disque. Au contraire du RAID 0, le RAID 1 ne permet pas l’addition des volumes. Ici, la mise en RAID 1 de deux disques durs de 250 Go permet d’obtenir un espace disque utile de 250 Go. Le RAID 1 coûte donc cher.

Raid 1

Comme vous pouvez le constater, les performances ne sont pas si mauvaises. Seul point négatif, lors de l’accès en écriture aux disques, la vitesse chute du fait d’un écriture simultanée. En lecture, pas de gros changements.

Les connaisseurs me diront alors : “Pourquoi ne pas avoir opté pour un système RAID 0+1 ?“.

Effectivement, la question se pose. Le Raid 0+1 que je ne détaillerais pas ici permet de bénéficier des avantages  des deux solutions présentées ci-dessus mais implique l’utilisation de quatre disques durs identiques et de même capacité.

Mes données sont maintenant en sécurité et mon système plutôt performant. En plus d’un gain de vitesse et de sécurité, le passage de l’IDE au SATA permet de bénéficier d’un confort auditif supplémentaire. Les disques durs SATA étant très silencieux.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Yohann Ciurlik 1358 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine