Magazine Journal intime

Une nuit sur Terre

Par Pierre-Léon Lalonde
Les nuits et les semaines se suivent, se ressemblent, mais chacune m'apporte son lot de surprise, de belles rencontres et de beaux détours. Il y a quelque temps j'ai reçu un charmant courriel me demandant si j'accepterais de participer à un petit documentaire sur Montréal vu de mon taxi pour une série télé néerlandaise. L'idée s'inspire du film « A Night on Earth » de Jim Jarmusch, un réalisateur que j'aime vraiment beaucoup. Plusieurs équipes à travers le monde proposeront une nuit sur Terre à partir du regard d'un chauffeur de taxi. Il y aura entre autres lieux, un taxi à Moscou, un taxi à Kaboul, un taxi à Berlin, je serai un taxi à Montréal.
C'est donc en compagnie d'Annick, Ernest et Karen de l'équipe de Kondololé Films que j'ai passé ma nuit de samedi. Une belle et longue déambulation nocturne dans les rues enneigées d'une ville fébrile. D'entrée de jeu, des cohortes de gyrophares se pressant vers le square Émilie-Gamelin pour contrer les manifestants contre la brutalité policière. Ça a commencé en brassant et vu la quantité astronomique de cratères dans les rues de la ville, ça n'a pas arrêté.
Nous nous sommes attardés dans Griffintown, un quartier en voie de disparition, nous sommes allés sur l'île Sainte-Hélène où nous nous sommes arrêtés pour voir un fleuve Saint-Laurent déjà bien gonflé en cette fin d'hiver. On a roulé au hasard de la route et de la conversation. Je les ai amenés dans des rues que je parcoure inlassablement nuit après nuit. Un bel itinéraire ponctué par les déneigeuses et par les touristes venus fêter la Saint-Patrick.
Après une bonne bouffe chez Bonnie, ils ont installé une petite caméra sur le capot du taxi et j'ai vraiment hâte d'en voir les résultats. Surtout les images captées dans le tunnel Ville-Marie ou encore celles sur la Catherine où je tricote dans un trafic assez intense.
Pour terminer, on a embarqué quelques passagers qui ont accepté de se faire filmer le temps d'une course. J'ai bien aimé ce type qui se demandait si trop de bière verte pouvait changer la couleur de sa pisse. Le genre de conversation qui laisse des traces. ;-)
Une bien belle nuit sur terre — ou sur neige en ce qui nous concerne — en compagnie de gens sympathiques dévoués à leur art. Tout comme vous, j'ai bien hâte de pouvoir mettre mes yeux sur le résultat de cette belle aventure. Bientôt sur un écran près de chez vous!
Tiens tandis que vous êtes encore là, j'en profite pour vous inviter à aller faire un petit tour du côté du Passe-Mot. Venise nous fait part de ses coups de coeur littéraires et son dernier billet me touche particulièrement... Merci.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierre-Léon Lalonde 582 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte