Magazine France

Perpignan : les bulletins de vote cachés dans les chaussettes

Publié le 18 mars 2008 par Torapamavoa Torapamavoa Nicolas @torapamavoa


démission du sénateur-maire UMP Jean-Paul Alduy !

EDIT FRAUDE GENERALISEE
extrait de l'indépendant (journal local)

l'indépendant :Vous allez loin, vous allez même jusqu'à parler de fraude généralisée...

jacqueline amiel donat ( candidate PS) :Il y a effectivement la fraude du bureau numéro 4 mais pas seulement ! Dans de nombreux autres bureaux de vote de Perpignan, nous avons relevé des irrégularités, des tricheries. On a déjà repéré des signatures de personnes nées en 1902 ! On a également des témoignages en lien avec les maisons de retraite.Dans le même registre on constate une augmentation pour le moins surprenante du nombre de procurations. C'est là un véritable système organisé, canalisé avec des hommes de main partout. Jean-Paul Alduy était en panique complète. Il a joué le tout pour le tout en une seule journée et n'a pas hésité à mettre le paquet.

l'I :Il s'agirait donc selon vous d'une fraude qui dépasse largement les deux bulletins en question.

JAD :Evidemment. S'il s'agissait uniquement de deux bulletins, le président du bureau 4, Georges Garcia, n'aurait pas pris le risque de 5 ans d'emprisonnement... Il n'a pas fait ça tout seul, c'est impossible. Les autres étaient au courant. Il n'est qu'à voir l'élan de solidarité entre les présidents de bureaux au moment de la découverte de la tricherie. Ils ont même essayé de le faire fuir par une porte dérobée pour qu'il échappe à la police...

Il y a eu une sorte de mêlée spontanée. Les deux bulletins, ce n'est que la partie immergée de l'iceberg. Il y a autre chose derrière

.http://www. lindependant. com/articles/2008/03/18/20080318-FAITS-DU-JOUR-JAD-Pour-moi-J-P-Alduy-n-39-est-pas-maire-il-n-39-est-qu-39-un-chef-de-clan. php5#reactionentre autres...

Fraude électorale à Perpignan : le procureur envisage des suites judiciaires
mardi 18 mars 2008 12h29
Le procureur de la République de Perpignan doit annoncer mardi les suites judiciaires de l'affaire de fraude présumée dans un bureau de vote dimanche, où un responsable a été surpris avec des bulletins dans ses chaussettes. 600 à 800 personnes ont manifesté lundi devant la mairie de Perpignan pour demander la démission du sénateur-maire UMP Jean-Paul Alduy, réélu de justesse.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Dossier Paperblog