Magazine Environnement

Les entreprises asiatiques prennent la tête du guide « Pour une high-tech responsable »

Publié le 18 mars 2008 par Greenpeacefrance

Les entreprises asiatiques prennent la tête du guide « Pour une high-tech responsable »
Greenpeace a publié mardi 18 mars la 7e édition du classement « Pour une high-tech responsable » (1). La première place échappe à Nokia, toujours pénalisée pour l’insuffisance de ses services de reprise en Inde et en Russie. C’est donc Samsung et Toshiba qui arrivent ex aequo n°1, toutes deux à 7,7/10. Nintendo reste en queue de peloton avec 0,3/10.

Les résultats
Samsung voit récompenser ses efforts continus et consistants, tandis que Toshiba effectue une percée depuis la 6e place en améliorant son score sur le critère « responsabilité individuelle du producteur » (RIP), un principe selon lequel chaque entreprise reste responsable de la gestion des déchets issus de ses propres produits (4). De leur côté, Philips, Panasonic et Sharp refusent toujours d’assumer une telle responsabilité, alimentant ainsi la crise des déchets électroniques.
Motorola corrige le tir et remonte à la 12e place après avoir récupéré le point perdu lors du dernier classement, en raison d’une mauvaise information sur la reprise et le recyclage des déchets en Philippines, en Thaïlande et en Inde. Au contraire, Nokia, pénalisée pour les mêmes raisons, n’a pas amélioré sa communication sur la gestion des appareils obsolètes en Inde et en Russie, et conserve donc son point de malus, ce qui lui coûte la 1ère place.
Nintendo réalise une faible progression grâce à la publication de sa politique de gestion des substances chimiques – sans progresser sur aucun autre critère. Tout reste à faire chez Nintendo.

Voir tous les détails du classement
(more…)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Greenpeacefrance 109791 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine