Magazine Médias

459] Chapeau-bas à Alexandre Duval-Stalla !

Publié le 18 mars 2008 par Florine

A LIRE  ce mois sans modération !

Il fut pendant près d'un an, l'un des avocats (jeune,beau,souriant et brillant) commis- d'office de "L'Arène de France", l'émission cacophonique de Stéphane Bern sur France 2, en 2007.

Le revoici avec un ouvrage remarquable de limpidité et très justement documenté, traîtant d'une biographie croisée sur Malraux et le Général de Gaulle.

couve_Alexandre_Duval_Stalla

"André Malraux, Charles de Gaulle, une histoire deux légendes par Alexandre Duval-Stalla

" D'abord le passé..." premiers mots adressés par le général de Gaulle à André Malraux.
Première rencontre. Il est 11 heures du matin, le mercredi 18 juillet 1945, au ministère de la Guerre, rue Saint-Dominique, à Paris. Deux légendes se font face : le chef de la France libre et la figure mythique de l'écrivain engagé dans la lutte antifasciste de l'entre-deux-guerres. Sans s'embarrasser ni de circonlocutions ni de formules de politesse, le général de Gaulle s'attaque directement à l'essentiel : André Malraux et ses engagements passés.
D'abord surpris (" Surprenante introduction "), celui-ci commence alors par expliquer la raison profonde de son engagement : " Je me suis engagé dans un combat pour, disons, la justice sociale. Peut-être, plus exactement : pour donner aux hommes leur chance... " Puis, il enchaîne en expliquant ses combats dans les années 1930 contre le fascisme : "J'ai été président du Comité mondial antifasciste avec Romain Rolland, et je suis allé avec Gide porter à Hitler - qui ne nous a pas reçus - la protestation contre le procès de Dimitrov et des autres soi-disant incendiaires du Reichstag." Il poursuit en parlant de la guerre d'Espagne pendant laquelle il a combattu aux côtés du gouvernement républicain espagnol contre les militaires du général Franco, en prenant bien soin d'ailleurs de préciser qu'il ne s'est jamais compromis avec les communistes de Staline : " Puis il y a eu la guerre d'Espagne, et je suis allé me battre en Espagne.
Pas dans les Brigades internationales, qui n'existaient pas encore, et auxquelles nous avons donné le temps d'exister : le parti communiste réfléchissait..." Enfin, André Malraux termine par une profession de foi : " Puis il y a eu la guerre, la vraie. Enfin est arrivée la défaite, et comme beaucoup d'autres, j'ai épousé la France..." Le coup de foudre est réciproque entre les deux hommes. Débute alors une amitié indéfectible sur les hauteurs pendant plus de vingt-cinq années.
Pourtant, cette première rencontre n'a pas été une évidence. Elle a même été tardive.

source : www.decitre.fr


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Jules-alexandre grün a l'affriche

    PAR BERNARD VASSOR Peintre et affichiste au coeur de la bohème montmartroise. Il est né et mort à Paris 1868-1934. Il fut très tôt l'élève d'Antoine Guillemet... Lire la suite

    Par  Bernard Vassor
    CULTURE, HISTOIRE
  • Jeanne duval : la venus noire

    Jeanne duval venus noire

    PAR BERNARD VASSOR Sed non satiata Bizarre déité, brune comme les... Lire la suite

    Par  Bernard Vassor
    CULTURE, HISTOIRE
  • Chapeau de Paille d'Italie (suite)

    Chapeau Paille d'Italie (suite)

    L'ami Jean a réagi à ma critique sur la pièce "Le Chapeau de paille d'Italie". Comme certains d'entre vous ignorent comment laisser un commentaire je vous le... Lire la suite

    Par  Nadège Vissotsky
    CULTURE
  • Obama au bas mot

    Voici, dans l'un de ses plus incroyables "speech act", la personne qui soutient le possible prochain président des Etats-Unis (dès nov. 2008) : Oprah Winfrey ! Lire la suite

    Par  Philippe Di Folco
    CULTURE
  • rumeur, Laure Manadou, stop !, buzz, Frederic Duval-Levesque

    rumeur, Laure Manadou, stop buzz, Frederic Duval-Levesque

    Je vous invite à découvrir ces trois articles expliquant comment se propage une rumeur... Lire la suite

    Par  Frédéric Duval-Levesque
    CÔTÉ FEMMES, PSYCHO
  • Christophe Willem, “chapeau”

    l'admirable lunetteux malingre aux mèches folles et au déhanchements de jeune fille de 15 ans et demi se prend gentiment le chou et en plus très au sérieux,... Lire la suite

    Par  Kalvin Whiteoak
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Frédéric Duval-Levesque

    Dans le cadre de ses “Rencontres autour des conduites alimentaires”, l’association Anorexie-Boulimie Midi-Pyrénées organise une conférence gratuite avec le Dr... Lire la suite

    Par  Frédéric Duval-Levesque
    CÔTÉ FEMMES, PSYCHO, SANTÉ

LES COMMENTAIRES (6)

Par Marty
posté le 29 mars à 19:42
Signaler un abus

J'ai adoré cette biographie d'Alexandre DUVAL-STALLA, qui est la première sur ce sujet très interessant. Alexandre DUVAL-STALLA a de l'avenir !

Par Benecargall
posté le 28 mars à 21:52
Signaler un abus

Alexandre DUVAL-STALLA a bénéficié d'articles de presse nombreux. C'est pourquoi, après avoir lu quelques commentaires élogieux sur la biographie croisée d'Alexandre DUVAL-STALLA, j'ai eu envie de découvrir par moi-même son livre. Je n'ai pas été déçue. Alexandre DUVAL-STALLA a une approche très sensible du Général de Gaulle et d'André Malraux, qu'il restitue avec un style limpide et agréable. Face à ces deux personnages, Alexandre DUVAL-STALLA aurait pu se laisser impressionner ou déborder par son sujet. Au contraire, avec sa jeunesse, Alexandre DUVAL-STALLA en retraçant ces deux vies fait un portrait en creux de notre temps. Avec Alexandre DUVAL-STALLA, le général de Gaulle comme Malraux ont trouvé plus qu'un simple biographe, un passeur de temps qui nous oblige à regarder notre monde d'un oeil différent. Alexandre DUVAL-STALLA réussit à parler de présent et d'avenir en écrivant sur le passé. Un vrai talent ! Félicitations à Alexandre DUVAL-STALLA

Par Johnny
posté le 25 mars à 07:48
Signaler un abus

Le livre d'Alexandre DUVAL-STALLA est indisponible chez l'éditeur; mais il sera à nouveau dans les bonnes librairies pour Juin 2010 comme l'annonce Gallimard sur son site. Une bonne nouvelle, car le livre d'Alexandre DUVAL-STALLA allie une histoire passionnante, des figures historiques riches et denses et des sensibilités très fortes. Alexandre DUVAL-STALLA a le talent de nous brosser avec finesse et psychologie l'amitié entre ces deux personnages si différents et si opposés. Sans doute deux contraires qui s'attirent. Alexandre DUVAL-STALLA a en plus une plume et un style, ce qui rend son livre encore plus passionnant à lire. Loin des livres de journalistes ou des quick books, le livre d'Alexandre DUVAL-STALLA est un livre que je conserve sur ma table de chevet. Il fait partie de ces livres irremplaçable, parce que rare. Avec Alexandre DUVAL-STALLA, De Gaulle et Malraux ont trouvé un jeune biographe de talent qui sert bien leur légende respective. Bravo à Alexandre DUVAL-STALLA

Par Juliensomter
posté le 24 mars à 22:13
Signaler un abus

Le livre d'Alexandre DUVAL-STALLA au premier abord rébarbatif: sujet de Gaulle bien connu, sujet Malraux tout aussi connu, du moins le croyais-je, le tout noyé dans une page dhistoire un peu rabachée. Et puis, surprise.., l'histoire décortiquée par Alexandre DUVAL-STALLA (les rapports de Gaulle-Pétain, limpact politique des communistes pendant et dans limmédiat après guerre ), pages d'histoire tellement connue quelle en est plutôt méconnue, car on en reste souvent à quelques idées toutes faites. Et des personnalités brillantes, mais tellement différentes qu'on peine à les imaginer ensemble: de Gaulle pénétré de son destin historique, et dont la vie intime est peu dévoilée, car il en a été si discret. Et Malraux que je découvre en aventurier peu scrupuleux, mais doté d'un culot incroyable et dune intelligence supérieure. Ces deux-là se sont respectés, car chacun a reconnu chez l'autre cette intelligence brillante qui a tracé leur destin. Chacun a peut-être aussi deviné chez l'autre cette sensibilité cachée devant leurs blessures intimes. Bref un livre d'Alexandre DUVAL-STALLA quon ne peut pas lâcher

Par Jack
posté le 15 mars à 22:01
Signaler un abus

Livre au premier abord rébarbatif: sujet de Gaulle bien connu, sujet Malraux tout aussi connu, du moins le croyais-je, le tout noyé dans une page d’histoire un peu rabachée. Et puis, surprise.., l’histoire décortiquée (les rapports de Gaulle-Pétain, l’impact politique des communistes pendant et dans l’immédiat après guerre… ), pages d’histoire tellement connue qu’elle en est plutôt méconnue, car on en reste souvent à quelques idées toutes faites. Et des personnalités brillantes, mais tellement différentes qu’on peine à les imaginer ensemble: de Gaulle pénétré de son destin historique, et dont la vie intime est peu dévoilée, car il en a été si discret. Et Malraux que je découvre en aventurier peu scrupuleux, mais doté d’un culot incroyable et d’une intelligence supérieure. Ces deux-là se sont respectés, car chacun a reconnu chez l’autre cette intelligence brillante qui a tracé leur destin. Chacun a peut-être aussi deviné chez l’autre cette sensibilité cachée devant leurs blessures intimes. Bref un livre qu’on ne peut lacher

Par robinson
posté le 18 avril à 15:01
Signaler un abus

Visiter le site du cabinet d'avocat d’Alexandre Duval Stalla www.ads-avocats.com

A propos de l’auteur


Florine 116 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte