Magazine Finances

Demain, la pub s'adaptera à votre humeur

Publié le 13 juin 2012 par Patriceb
Ciblage L'idée fera certainement frémir les orwellistes convaincus mais il leur faudra tout de même admettre l'évidence : la surveillance permanente de l'individu s'infiltre chaque jour plus profondément dans nos vies quotidiennes. Et, si un récent brevet déposé par Microsoft aboutit à une implémentation, ce sont nos humeurs qui seront bientôt espionnées pour mieux cibler les publicités qui nous sont délivrées.
La description du dispositif est complète et ne laisse aucun paramètre au hasard. Vous prenez d'un côté un "système" informatique qui analyse votre navigation sur internet (recherches, interactions sur les réseaux sociaux, sites consultés, messages envoyés, jeux utilisés...) et la tonalité des contenus parcourus ou échangés, qui capture vos expressions faciales (avec une caméra), vos gestes et mouvements (avec une "Kinect" ou, encore, une caméra) et le ton de votre voix (avec un micro) et en déduit votre humeur parmi 7 "modèles" : positif, joyeux, confus, neutre, négatif, triste ou en colère. De l'autre, les annonceurs associent leurs messages publicitaires à un état souhaité : un voyage pour les joyeux, un régime amaigrissant pour les tristes ou bien un placement en bourse pour les positifs et un livret A pour les négatifs...
Il ne s'agit pas là de science fiction car tous les ingrédients sont disponibles aujourd'hui pour concrétiser cette vision, jusque sur un téléphone mobile, qui peut donc vous scruter en permanence. Dans une certaine mesure, les moteurs de recherche ou les réseaux sociaux appliquent peut-être même déjà (partiellement) ces techniques à notre insu (à partir des caractéristiques de navigation). Mais les consommateurs seront-ils prêts à se laisser surveiller pour bénéficier de publicités mieux ciblées (en supposant qu'on leur demande leur avis) ? Je ne le crois pas, d'autant que l'approche décrite par Microsoft prévoit la conservation des données recueillies, pour ajouter une notion de durée à l'analyse et au ciblage.
Malgré tout, l'analyse de l'humeur a peut-être un avenir dans le cadre plus large de l'informatique contextuelle, en offrant des services (et non uniquement des publicités) personnalisés en fonction de l'environnement (au sens large) de l'utilisateur. Il conviendra tout de même de rester prudent sur ces utilisations, qui peuvent très facilement être mal perçues par le grand public, les informations dont il est question ici étant d'une nature très intime.
Actualité repérée sur 01net.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Patriceb 4 votes Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazine