Magazine Cinéma

Champs-Elysées Film Festival - Clap de fin

Par Redac Cinéstarsnews

La première édition de Champs-Elysées Film Festival a réuni 15 000 spectateurs à Paris, du 6 au 12 juin 2012, sous la présidence des comédiens Lambert Wilson et Michael Madsen.

visuel-ceff

3 Prix du Public ont été remis lors de la cérémonie de clôture qui s’est déroulée mardi soir au cinéma Publicis :
Le Prix du Public du long-métrage américain, en partenariat avec la chaîne TCM,  a été attribué au documentaire « Marina Abramovic : the artist  is present» de Matthew Akers,


Le Prix du Public du court-métrage américain a récompensé Motherland » de Shariq Siddiqui représentant l’Université de Columbia, 


Le Prix du Public du court-métrage français a été décerné à  « It’s a Miracl’House » de Stéphane Freiss.

Stephane-Freiss_big_00185736_000030.jpg

Initié par Sophie Dulac, le festival a proposé une cinquantaine de films à un public parisien ravi de découvrir la diversité du cinéma français et américain, dans les 5 cinémas présents sur la plus belle avenue du monde: le Balzac, le Gaumont Champs-Elysées, le Lincoln, le Publicis Cinéma et l’UGC George V.
Madsen-Wilson_big_00185736_000031-copie-1.jpgUne belle réussite grâce à un public curieux qui a salué la simplicité de l’organisation, la ponctualité des projections et la qualité de la programmation, avec un véritable coup de cœur pour les 10 films américains indépendants de la sélection officielle.
Les 4 séances de courts métrages ont aussi attiré un public nombreux, friand de ce format.
Au-delà des projections, plusieurs moments forts ont ponctués cette semaine :
La soirée d’ouverture, avec l’hommage rendu au producteur américain Harvey Weinstein, venu recevoir avec simplicité et cinéphilie un trophée des mains de Sophie Dulac, devant un joli parterre d’invités : Virginie Ledoyen, Deborah François, Audrey Dana, Thomas Langmann, Olivier Nackache et Eric Toledano…
Une « Hollywood Conversation » placée sous le signe de l’humour grâce au grand Donald Sutherland venu converser avec les spectateurs à l’issue de la projection de « Klute » d’Alan J. Pakula, avant d’être décoré de la Médaille de Commandeur des Arts & Lettres par Frédéric Mitterrand.


Les réalisateurs américains en sélection : Ira Sachs, Celine Danhier, Matthew Akers, Devyn Waitt, Anne Renton, venus des Etats-Unis pour débattre avec le public à l’issue des projections de leurs films.
Plus de 50 distributeurs, producteurs, vendeurs internationaux venus du monde entier pour découvrir 4 films américains indépendant à l'état de work in progress, dont l’un « A Teacher » d'Hannah Fidell, a été récompensé par un jury de professionnels, obtenant ainsi de nombreuses prestations de post- production nécessaires à sa finition.
La master-class donnée par Michael Madsen à l’issue de la projection de « Kill Bill 2 »
De belles avant-premières françaises en présence des équipes pour le plus grand bonheur des spectateurs, avec notamment Carine Tardieu, Agnès Jaoui, Juliette Gombert, Anna Lemarchand pour « Du vent dans mes mollets », Bruno Podalydès pour « Adieu Berthe ! », Jean-Paul Rouve, Arly Jover, Miljan Chatelain pour « Quand je serai petit »,  Chris Renaud pour « Le Lorax », Safy Nebbou, Sarah Stern, Charles et Emile Berling,  pour « Comme un homme », Artus de Penguern et Bruno Salomone pour « La Clinique de l’Amour », Anny Duperey, Lambert Wilson et Hippolyte Girardot pour « Vous n’avez encore rien vu », Pierre Jolivet, Leila Bekhti et Roschdy Zem pour « Mains armées », Michel Delpech, Grégory Montel, Frédéric Scotland et leurs deux co-réalisateurs Grégory Magne et Stéphane Viard pour « L’Air de rien », et enfin Raymond Depardon et Claudine Nougaret pour « Journal de France ».


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire