Magazine Emploi

Rio+20 : que se cache derrière cette terminologie ?

Publié le 19 juin 2012 par Nicomak

RIO+20 logo Rio+20 : que se cache derrière cette terminologie ?

Rio+20 est le nom donné à la conférence des Nations-Unies pour le développement durable, qui se tiendra à Rio de Janeiro, au Brésil, à partir de demain et jusqu’au 22 juin prochain. Ce diminutif fait référence à la conférence de l’ONU organisée dans la même ville il y a 20 ans.

« Rio+20 sera l’une des plus importantes réunions internationales sur le développement durable de notre époque. À Rio, notre vision doit être claire : une économie verte, durable, qui préserve la santé de l’environnement tout en soutenant la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement par le biais d’une hausse des revenus, de la création d’emplois convenables et de l’éradication de la pauvreté ». BAN Ki-moon – Secrétaire général des Nations Unies

Ainsi, la Conférence des Nations Unies pour le développement durable devrait réunir plus de 130 dirigeants du monde entier ainsi que 50 000 décideurs et représentants du secteur privé, ONG et autres groupes. Leur unique objectif est de contribuer à la création d’un avenir plus durable pour tous, un monde de prospérité dans lequel les individus et communautés pourront vivre dignement.

Les discussions officielles vont cette année se concentrer donc sur deux thèmes principaux:

  • Comment construire une nouvelle « économie verte » permettant d’atteindre un développement durable et de sortir les gens de la pauvreté,
  • Comment améliorer la coordination internationale afin de créer une gouvernance mondiale pour le développement durable.

Au-delà de ces discussions officielles, des centaines d’événements, des expositions, des présentations se tiendront afin de traiter et d’avancer sur d’autres thématiques à forts enjeux, telles que l’énergie, les villes durables, la sécurité alimentaire, l’eau, les océans et la préparation aux catastrophes naturelles.

La conférence Rio +20 a le mérite de réunir sur la scène mondiale, gouvernements et entreprises afin qu’ils s’entendent sur les moyens et actions à mettre en place. En effet, les questions de durabilité sont très complexes et interconnectées. Personne ne peut prétendre les résoudre seul. Mais, l’urgence est criante et il faut réagir pour régler la question de la durabilité mondiale. Les dirigeants en ont ainsi conscience même si le chemin à parcourir est encore long.

La question est maintenant de savoir si des orientations durables seront proposées cette année, impactant réellement l’ensemble des systèmes. Mais il s’agit aussi pour les différents États de se positionner suite à ce rassemblement en prenant des décisions radicales, sans quoi la viabilité et la durabilité de nos systèmes resteront en question.

Certains, comme le directeur des politiques publiques de Greenpeace international, Daniel Mittler, ont exprimé leur opinion sur l’après Rio : « Rio+20 s’est transformé en un échec épique. La conférence a échoué en termes d’équité, d’écologie et d’économie. (…) On nous avait promis L’avenir que nous voulons mais maintenant nous serons reconnus uniquement comme une machine polluante qui va cuire la planète, vider les océans et détruire les plantes tropicales. »

Rendez-vous donc à l’issue de Rio+20 et dans les années à venir.

En attendant, si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à suivre les différentes conférences et débats sur les sites suivants :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Nicomak 3 votes Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte