Magazine High tech

L’origine de Flame formellement identifiée

Publié le 20 juin 2012 par Stephaneprior

L’origine de Flame formellement identifiéeLes langues se sont déliées, les coupables ont parlé, il n’y a plus de doutes possibles, on sait qui est derrière Flame. Plusieurs médias américains comme le Washington Post ou le New York Times retranscrivent des informations émanant d’anciens responsables du programme Flame et déclarent en conséquence que le super virus est une arme développée conjointement par la CIA, la NSA et l’armée israélienne.

Pour rappel le virus Flame est un virus espion capable de prendre des impressions d’écran, d’enregistrer des conversations grâce aux micros des ordinateurs, d’accéder aux messageries instantanées et de se rendre indétectable. Le virus informatique a été découvert le mois dernier par les russes de Kaspersky Lab, il a été trouvé au Moyen-Orient, où il aurait infecté de très nombreux ordinateurs en Iran, en Syrie et au Liban.

Le vice-Premier Ministre israélien avait justifié son utilisation pour qui craignait le développement du nucléaire en Iran, sans toutefois reconnaître formellement l’implication de l’Etat hébreux dans son développement. Il semblerait d’après les nouveaux éléments que Flame ait été spécialement conçu pour espionner l’avancée du programme de développement nucléaire iranien en vue de lancer une opération de sabotage informatique.

Ni les officiels israéliens ni les officiels américains n’ont encore commenté ces informations. Etant donné l’état de tension au Moyen-Orient il y a fort à parier que les relations diplomatiques entre les Etats parties prenantes dans les divers conflits ne s’en trouvent que plus dégradées. Le virus est inoffensif depuis deux semaines, il a reçu un ordre d’autodestruction pour éviter sa récupération et son étude par des organismes quelconques.

(le site informatique-actu.com ne possède aucun droit sur les images)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire