Magazine Cinéma

Festival du cinéma de Paris

Par Cardigan

Meme s’il peut sembler surprenant, le festival international du cinéma de Paris (http://www.pariscinema.org/) célébrera du 29 Juin au 10 Juillet ne fêtera que ses 10 ans. Il semble difficile imaginer une ville avec un pedigree cinématographique aussi important ne fête que son dixième anniversaire. Ce pedigree remonte à la fin du XIXème siècle quand les frères Lumière exploitèrent commercialement l’invention de Dickson breveté par Edison en 1891 qui permettait de projeter des images en mouvement. Par la suite, le cinéma a accompagné les albums de famille de personnalités comme Baudelaire, Proust, ou Manet dès ses premières apparitions.

festival-du-cinema-paris

Que ce soit ou non le cas, il est certain que depuis cette période, le cinéma, et Paris ont toujours eu un lien particulier, jusqu’au point qu’elle est considérée la ville du cinéma pour beaucoup de monde. On pourrait même ajouter que malgré ses deux mille ans, Paris a été crée par, et pour la celluloïd. Il s’agit d’une certitude s’acquérant à partir du moment ou on se balade pour la première fois sous les ponts de la ville, dans la barge de l’Atalante protagoniste de l’inoubliable film homonyme de Jean Vigo, ou en contemplant Jean Seberg annonçant à vive voix la vente ambulante des copies du New York Herald Tribune sur les Champs-Elysées. On pense également à Jean-Pierre Leaud lisant sur la terrasse du café des Flore (¿ou s’agissait-il du Café Aux Deux Magots?) ou à d’autres personnes y allant pour écrire, ou tout simplement pour observer le théâtre du monde déferlant sous ses yeux, ou encore les perturbateurs, et hypnotiques jeunes se baladant au bord de la Seine dans le diable de Robert Bresson.

Dans aucune autre ville se sont écrit des films aussi brillants, aussi influent pour le cinéma. De la même manière qu’à aucun autre endroit, les critiques cinématographiques ont autant de facilité à devenir d’extraordinaires directeurs. C’est précisément pour cette raison, et pour le fait qu’elle possède cet authentique temple-palais maximum du cinéma qu’est la cinémathèque fondée par Henri Langlois que Paris est la ville au monde qui a le moins besoin d’un festival.

Afin de célébrer son dixième anniversaire de ses débuts, plus de trente avant-première exclusives sont proposées. Fidèle à la tradition, il sera possible de revoir les 10 plus grands classiques du cinéma mondial. Enfin, un hommage à la ville de Hong Kong sera proposé à travers une sélection de plus de quatre-vingt films ou elle est protagoniste.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Cardigan 375 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte