Magazine Culture

Impacts de l’e-réputation sur la relation employée-employeur

Publié le 29 juin 2012 par Radiocaracol

La plupart des salariés estiment qu’il est important de ne pas être en litige avec leur employeur, surtout en utilisant les médias. Mais ceux qui le font sur les différents réseaux sociaux sont de plus en plus nombreux. Donner des opinions personnelles négatives sur leur condition de travail par ce moyen semble plus intéressant pour eux bien que cela nuise à leur e-réputation.

Impacts de l’e-réputation sur la relation employée-employeur 

L’e-réputation nuit -elle à la relation employé-employeur?

La majorité des employés n’aiment pas utiliser les médias pour faire savoir leur mauvaise condition de travail. Mais avec l’avènement des réseaux sociaux et des blogs personnels, beaucoup ont changé d’avis et se mettent à critiquer ouvertement leur employeur. Les entrepreneurs décident de résoudre ce problème en mettant en vigueur des lois qui doivent les protéger et freiner cette nouvelle tendance.

Les textes veillent sur les intérêts des dirigeants de sociétés et contre les mauvais agissements des employés. Cela regroupe les propos, les critiques, ainsi que les gestes pouvant être mal interprétés. Il peut par exemple s’agir de la diffusion sur internet de données confidentielles sur l’entreprise. Et si le cas est constaté, le coupable est passible de poursuite et de renvoi définitif.

Pour les contrer, les employés ont le Code du travail pour veiller sur leurs intérêts. Il met en évidence  la liberté d’expression et le droit fondamental d’avoir une vie privée. Cela est valable partout où la personne se trouve et surtout sur son lieu de travail.

Les devoirs des employés

Les salariés n’ont pas la possibilité de tout dire ou de tout faire, malgré cette protection dont ils bénéficient. Ils devront connaître  la frontière entre ce qu’il faut dire et ce qu’il faut garder pour soi. Beaucoup de cas de licenciement ont été recensés pour motif de divulgation de données confidentielles provenant d’employés.

Ils doivent en outre apprendre à gérer les conflits avec leur société, sans en faire l’étalage sur les blogs. Cela peut leur être néfaste, ainsi qu’à la société qui les emploie. Une conversation privée peut par exemple être mal interprétée si les propos utilisés ne sont pas réfléchis. Cela peut être interprété comme un acte de mutinerie et aura pour conséquence une poursuite judiciaire. Dans ce cas, seule la justice peut trancher entre les deux parties en conflit.

Il importe de trouver une harmonie entre le fait de s’exprimer librement et celui  de savoir taire certaines informations personnelles. Des lois mettent en garde les employés sur cet état de fait pour qu’ils fassent plus attention. Ce qu’il faut, c’est pouvoir maitriser les données existantes, surtout si elles sont classées confidentielles. Cela est valable pour tous les salariés qui parlent entre eux sur leurs blogs.

Avoir un statut pour chaque catégorie de personne est une des solutions préconisées. Cela aide à classer celles qui conversent avec soi, aidant ainsi à préserver les secrets. Si le but est de maitriser l’image sur le réseau social, il est important de donner la meilleure de soi. Dans ce cas-là, un site ne pourra pas nuire à cette notoriété, car elle est bien réfléchie avant d’être mise sur le site. En outre,  une e-réputation se gère avec prudence et une personne devra savoir faire la différence entre confidentialité et information publique.

VN:F [1.9.18_1163]please wait...Rating: 0.0/10 (0 votes cast)VN:F [1.9.18_1163]Rating: 0 (from 0 votes)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Radiocaracol 2 votes Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog