Magazine Beaux Arts

Combas en Rock Star au MAC de Lyon

Publié le 02 juillet 2012 par Peregrinationsculturelles

Pas besoin d’être spécialiste en art contemporain pour connaître, au moins de vue, le travail de Robert Combas. Ses peintures, inspirées tout à la fois du pop art, de la BD, des dessins animés et du rock and roll sont tout de suite identifiables. Pilier du mouvement de la Figuration libre avec Ben et Hervé di Rosa, star de l’Art contemporain dans les années 80, il a connu un grand succès, à la fois en France et à l’international, et aussi bien dans le monde muséal que dans le domaine commercial : il est encore aujourd’hui l’un des artistes français dont les tableaux se vendent le mieux dans le monde.

Combas en Rock Star au MAC de Lyon

 Le Musée d’Art Contemporain de Lyon lui consacre actuellement une grande exposition sur la totalité des ses trois étages. Celle-ci est clairement assumée comme un Best Of de l’artiste, d’où le titre « Greatest Hits ».

 La référence musicale ne s’arrête pas là : Combas a fait partie de nombreux groupes de rock au cours de sa carrière et sévit actuellement dans le rock psychédélique avec son groupe les « Sans pattes ». La musique occupe logiquement une grande place dans toute l’exposition : diffusée par haut-parleurs dans différentes salles, par casques à plusieurs occasions, ou via les vidéo clips diffusés au dernier étage. La palette musicale est aussi large que les sujets des tableaux de Combas : de la musique classique, du rock pur et dur, de la musique expérimentale. Côté peintures, on retrouve aussi bien des réinterprétations de chefs d’oeuvres comme l’Enlèvement des Sabines par David, des sujets religieux, et des thèmes plus loufoques autour d’animaux, de personnages de bande dessiné, de scènes de la vie quotidienne. L’érotisme est quasiment omniprésent, une des salles est d’ailleurs interdite aux moins de 18 ans. Pourtant, ce que l’on y trouve n’est pas beaucoup plus choquant que les toiles du reste de l’exposition, toujours plein d’humour et de second degré. Vécu : la tête gênée des parents quand leur fille de 6-7 ans dit bien fort «  il est rigolo le zizi du monsieur là ! ».

Combas en Rock Star au MAC de Lyon

L’influence de Combas lui-même sur le commissariat de sa propre rétrospective est très palpable dans l’exposition. Il a choisi la programmation musicale qui passe dans les différentes salles, écrit les textes présents sur les cartels, et sans doute influé sur le choix des couleurs des murs, sur lesquels il a quelques fois même directement peint quelques mots. L’artiste était  d’ailleurs installé en résidence dans un atelier derrière des glaces sans teint au deuxième étage, jusqu’à la fin du mois de mai. Ses permanences se faisant selon son emploi du temps, il n’était malheureusement pas présent lors du passage des pérégrinatrices.

L’exposition présente un très grand nombre d’oeuvres, sans aucune respiration possible. Même les escaliers en sont tapissés. Cette accumulation, ajoutée aux murs peints et à la musique, fait de la visite de cette exposition un moment assez intense !

Combas en Rock Star au MAC de Lyon

Une riche programmation culturelle est proposée autour de l’exposition, aussi bien autour du travail de Combas que sur le thème du Rock, avec des rencontres, des conférences, des concerts, etc. L’exposition est aussi très présente sur les nouveaux médias : une page Facebook, une application téléchargeable pour la visite, un blog.

En clair, une exposition dynamique et dans l’air du temps, sur un artiste qui n’avait plus les honneurs d’un grand musée français depuis quelques années.

Les plus :

  •  une bonne dose de peintures pour être incollable sur Robert Combas, artiste très prolifique !
  •  un retour dans les années 80, bien palpables à travers les œuvres qui datent pour la plupart de cette époque.
  •  l’originalité d’une exposition avec une bande son, totalement raccord avec le sujet et qui plonge vraiment le visiteur dans l’univers particulier de l’artiste.

Le moins :

  •  c’est aussi à travers cette exposition que l’on constate que l’artiste ne s’est pas beaucoup renouvelé pendant sa carrière : même technique, mêmes sujets, tant que ça marche, il continue !

Infos pratiques :

Exposition « Robert Combas, Greatest Hits », du 24 février au 15 juillet au MAC de Lyon

Tarifs : 8€ / 6€

Ouvert du mercredi au vendredi de 11h à 18h et le week-end de 10h à 19h.

Pour en savoir plus :

www.studiocombas.wordpress.com

https://www.facebook.com/mac.lyon

http://www.mac-lyon.com/mac

Par C.M.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire