Magazine Santé

INTERNET SANTÉ: Les patients font confiance au médecin, mais vérifient sur le web

Publié le 09 juillet 2012 par Santelog

INTERNET SANTÉ: Les patients font confiance au médecin, mais vérifient sur le web – Journal of Health CommunicationMieux se tenir informés et se préparer à jouer un rôle actif dans ses soins, franchir une étape difficile sur le plan de sa santé, c'est la motivation principale du patient qui fait des recherches sur ses symptômes ou sa maladie sur le net. Il ne s'agit pas défiance vis-à-vis de son médecin, mais de mieux se préparer à la consultation, selon cette enquête très large, de l'Université de Californie, Davis, publiée dans le Journal of Health Communication.

L'étude a sondé plus de 500 patents, également membres de groupes de soutien en ligne, qui avaient prévu un rendez-vous ultérieur avec un médecin. « Nous constatons que la méfiance n'est pas un facteur prédicteur important recherche en ligne d'informations de santé avant une visite chez le médecin», conclut Hu Xinyi, co-auteur de l'étude dans le cadre de sa thèse de maîtrise en communication. « Nos résultats suggèrent que les médecins ne doivent pas être sur la défensive quand leurs patients viennent en visite, déjà très renseignés via l'Internet ». Avec des collègues de l'UC Davis et de l'Université de Californie du Sud, Hu a examiné la façon dont les sujets de l'étude faisaient usage des groupes de soutien, de l'Internet et des autres sources off-line dont les médias traditionnels et les relations personnelles, avant leur rendez-vous médicaux.

Mieux gérer un problème de santé dans sa vie : L'étude n'a trouvé aucune preuve que les utilisateurs d'information santé en ligne aient moins confiance en leur médecin que les non-utilisateurs. « L'Internet est devenu une source dominante d'information sur la santé ou sur d'autres thèmes », remarque l'auteur, « Beaucoup vont sur Internet pour anticiper un problème dans leur vie. Il est logique qu'ils fassent de la même manière pour un problème de santé. En revanche, les gens sont susceptibles de chercher des informations en ligne

·   lorsque leur état de santé les met en situation de détresse,

·   ou quand ils sentent, au contraire, qu'ils ont acquis un certain niveau de contrôle sur leur maladie,

·   ou quand leur affection risque d'être de longue durée.

Mais l'Internet ne remplace pas les sources plus traditionnelles d'information santé. Les patients qui utilisent Internet, complètent leur information par des sources off line, comme les amis, les émissions santé ou les ouvrages de référence.

L'Internet reste un média complémentaire : La croissance des groupes de soutien en ligne doit être prise en compte par les médecins, selon l'étude, qui doivent comprendre que beaucoup de leurs patients se joindront à ces réseaux et rejoindront ces groupes de discussion. Ces patients ont tendance à être très actifs car très demandeurs d'information, d'où l'émergence de nouveaux médias, indique l'étude. Ainsi,

·   près de 70% des sujets de l'étude indiquent qu'ils vont discuter de l'information collectée sur Internet avec leur médecin,

·   environ 40% impriment ces informations pour pouvoir ensuite en discuter avec leurs médecins,

·   plus de 50% des sujets déclarent leur intention de poser au moins une question à leur médecin liée à une information trouvée sur Internet.

«En tant que médecin praticien, ces résultats rassurent, d'une certaine manière », avoue le Dr Richard L. Kravitz, co-auteur et professeur en médecine interne à l'UC Davis. « Les résultats signifient que les patients ne se tournent pas vers Internet par méfiance mais restent demandeurs d'informations et tentent simplement d'en apprendre le plus possible avant leur visite ».

Les groupes de soutien santé et de discussion en ligne fournissent des lieux de rencontre virtuels pour l'échange d'information et de soutien. En Février 2011, aux Etats-Unis, on dénombrait ainsi plus de 12.000 groupes répertoriés dans la catégorie Soutien de Yahoo. D'autres études suggèrent que seuls 9% des Américains et 37% des patients atteints de maladies chroniques participent à ces groupes mais la grande majorité d'entre eux évaluent leur santé comme étant passable ou mauvaise.

Source: Journal of Health Communication DOI:10.1080/10810730.2011.650828 First published: 10 May 2012 «The Prepared Patient: Information Seeking of Online Support Group Members Before Their Medical Appointments” UC Davis « Patients trust doctors but consult the Internet” (Visuel © Yuri Arcurs - Fotolia.com)

INTERNET SANTÉ: Les patients font confiance au médecin, mais vérifient sur le web – Journal of Health CommunicationLire aussi : ALLO DOCTEUR INTERNET : 2 tiers des Américains cherchent des conseils Santé sur le net


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Santelog 4058 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine