Magazine Culture

Festival International deTango et Folklore Argentin à Paris

Publié le 12 juillet 2012 par Cardigan

Il y a un album de tangos d’un collectionneur qui témoigne des liens intimes et profonds entre les villes de Paris et de Buenos Aires. Apparu en 1980, quatre ans avant le décès à Paris de l’écrivain argentin Julio Cortázar, homme de grands idéaux  et auteur des paroles poignantes interprétés par John Cédron. Il avait vécu à Paris une grande partie de sa vie et réalisé la plupart de ses travaux. Il fut enterré dans le cimetière de Montparnasse, un quartier omniprésent dans son célèbre roman Rayuela (1963), non loin des auteurs qu’il admirait tels que Tristan Tzara, Vallejo, Maupassant, Beckett, Man Ray, Baudelaire ou Brassaï, Baudelaire ou du sculpteur et artiste russe Ossip Zadkine. Le prénom Ossip fut utilisé pour l’un de ses personnages de son livre le plus connus.

festival-international-tango-folklore-argentin-paris

L’album s’intitule Trottoirs de Buenos Aires, tout comme la première tangueria ouverte en Europe un an plus tard, dans le quartier traditionnel des Halles de Paris, où Cortázar a trouvé un parrain authentique et incomparable, intellectuel et spirituel. De ce mythique Café-Concert, certains diront qu’il a récupéré la vitalité du tango et a attiré les gens pour connaître la beauté poétique, triste et tragique de cette musique, les paroles et les chorégraphies. Les personnes mentionnées étaient non seulement des français, mais également des argentins à l’étranger, loin de chez eux.

Contrairement aux apparences, Paris était pour ces pionniers l’endroit le plus approprié pour son entreprise donquichottesque. En effet, sachez que la capitale française a consacré le tango en 1913, à une époque où il était interdit en Argentine. Il connut son apogée non seulement dans son pays d’origine en un court laps de temps, mais il s’est popularisé dans le monde civilisé en tant que musique sophistiquée et difficilement comparable.

Paris est probablement la deuxième capitale du tango, ce qui n’est pas surprenant vu les fortes affinités entre Buenos Aires et Paris. Sachez que Buenos Aires est connue officieusement comme le Paris de l’Amérique latine, en raison des théâtres, des librairies, des cafés, du style de vie et de la richesse culturelle.

Le 8e Festival international de Tango et de folklore argentin se déroulera le 21 juillet prochain dans la très belle salle Belle Epoque, Trianon à Montmartre, qui célèbre ces liens profonds et féconds en réunissant 23 artistes différents qui ont décoré leur intérieur douillet pour faire transparaître la sobriété de l’esprit argentin.

http://www.letrianon.fr/eventdetail290_TANGO+ET+FOLKLORE+ARGENTIN+DE+PARIS+%3A+8%C3%A8me+FESTIVAL+INTERNATIONAL.html

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Cardigan 375 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte