Magazine Blog

Et si ce qui vous empêchait de réussir, c’était votre système d’activation réticulaire ?

Publié le 12 juillet 2012 par Virtuosemarket

Saint Thomas disait : « Je ne crois que ce que je vois ».

Il avait tort.

La science nous a démontré l’exact inverse. Nous ne voyons que les choses auxquelles nous croyons. Et nous sommes incapables de voir ce en quoi nous ne croyons pas.

Les neuroscientifiques nomment cela le Système d’Activation Réticulaire. Et c’est peut-être lui qui vous empêche de réussir comme vous le désirez sur Internet…

Voici pourquoi :

système d'activation réticulaire, réussir sur Internet, manque de temps, manque d'argent,

Votre cerveau vous trompe

Savez-vous combien d’informations doit traiter notre cerveau à chaque instant ? Réponse : Plusieurs milliards !

Si nous avions conscience de toutes ces informations, nous ne saurions plus où donner de la tête. Et nous deviendrions fous.

C’est pour cela que notre cerveau filtre ces informations pour n’en laisser passer qu’une infime partie à notre conscience. Combien ?

Selon une étude réalisée par Georges Miller en 1956, nous n’aurions conscience que de 7 plus ou moins 2 informations en même temps. C’est-à-dire de 5 à 9 informations.

Toutes les autres sont filtrées. Nous n’en avons pas conscience.

Ce système de filtre, c’est le fameux Système d’Activation Réticulaire (SAR), dont je vous parlais au début de cet article.

Du coup, vous vous posez cette question :

Comment notre cerveau fait-il pour savoir les informations qu’il doit filtrer ou pas ?

Je simplifie un peu, mais on peut dire qu’il se base sur 3 choses :

1. Notre survie

C’est d’ailleurs sa priorité. Notre cerveau attire notre attention sur tout ce qui peut nous mettre en danger.

Si une voiture arrive à toute allure dans votre direction, l’information « une voiture arrive vers moi très vite » fera partie des 5 à 9 informations dont vous aurez conscience.

2. La nouveauté

Si vous rentrez chez vous et que votre conjoint a accroché un nouveau tableau au mur, vous le verrez.

Pour dire vrai, vous ne verrez plus que lui, même s’il y en a d’autres. Et cela jusqu’à ce que vous soyez habitué à sa présence. Jusqu’à ce qu’il ne soit plus « nouveau ».

À partir de ce moment, vous ne le verrez plus. Il fera partie du décor.

3. Nos croyances :)

Je simplifie, mais voici l’idée :

Votre cerveau filtre les informations pour ne laisser passer à votre conscience que celles auxquelles vous croyez.

Quel rapport avec votre business sur Internet ? Le rapport, le voici :

Certaines de vos croyances vous empêchent peut-être de réussir

Vous êtes-vous déjà dit ceci :

  • « Je n’ai pas assez d’argent. »
  • « Je n’ai pas assez de temps. »
  • « Je ne sais pas le faire. »

Ces trois phrases sont certainement celles que j’ai le plus entendues depuis 2008. Et elles sont aussi l’un des pires freins à la réussite… alors qu’elles sont de fausses croyances

Je m’explique :

1. « Je n’ai pas assez d’argent »

Se dire « Je n’ai pas assez d’argent », c’est se stopper soi-même. C’est s’empêcher de faire l’effort de trouver une solution.

Vous pensez ne pas avoir d’argent ? C’est faux ;)

Il n’est peut-être pas dans votre poche, ni sur votre compte en banque. Mais il est autour de vous.

Vous trouvez que j’ai du culot d’écrire ceci ? Alors lisez la suite…

Quand je me suis lancé en 2008, j’étais sans emploi et je venais d’être viré des Assedics. Bref, je vivais avec zéro euro… et j’étais à découvert.

Qu’ai-je fait ?

J’ai fait le tour de chez moi, et j’ai vendu tout ce que j’ai pu. Mes livres. Ma collection de jeux vidéo. Mes consoles de jeux. Mes fringues. Ma guitare. Quelques meubles. Et même certains objets auxquels j’étais sentimentalement très attaché.

Ce n’est pas facile, je le sais. Mais tout le monde peut le faire.

Vous dites que vous n’arriverez pas à vous passer de certains objets ? (Moi, je disais cela pour ma X-Box).

Je vous cite Guy Kawasaki : « La prochaine fois qu’il y aura une chose qui vous fera dire « Je ne peux pas m’en passer », attendez une semaine et voyez si vous êtes toujours en vie. »

Je vous cite également Tyler Dorden dans le film Fight Club : « Les choses que l’on possède finissent par nous posséder. »

2. « Je n’ai pas assez de temps »

Dire « Je n’ai pas assez de temps », c’est encore une fois se mettre un frein. C’est s’empêcher d’agir. C’est considérer le manque de temps comme une fatalité, et non comme un problème pouvant être résolu.

D’ailleurs, le problème n’est pas vraiment le manque de temps, mais le manque de focus et le manque de priorité.

Si vous pensez manquer de temps, alors faites cet exercice :

1. Pendant une semaine, notez toutes vos activités régulières (travail, télévision, sport, faire les courses, faire le ménage, etc.)

2. Une fois fait, séparez les activités obligatoires (travail, faire les courses, etc) des activités superflues (regarder le film du soir à la télé, boire un coup avec les potes, etc.).

3. Éliminez la moitié de vos activités superflues. Par exemple, si vous regardez la télévision tous les soirs, supprimez 3 soirées télé.

4. Regardez la liste de vos « Activités Obligatoires »… et voyez si vous pouvez en sous-traiter certaines. Par exemple : vous pouvez payer quelqu’un pour faire les courses à votre place.

Vous me dites qu’il faut de l’argent pour sous-traiter ? Je vous réponds de relire la partie « 1. Je n’ai pas assez d’argent. »

3. « Je ne sais pas le faire »

Cette croyance a de nombreuses déclinaisons :

  • Je ne sais pas comment faire un blog
  • Je ne sais pas bien écrire
  • Je ne sais pas vendre
  • etc.

Ma réponse : apprenez ;)

Vous me dites que vous avez du mal à apprendre ? Alors je vous recommande de lire ce livre

Vous me dites que vous n’avez pas le temps d’apprendre ? Je vous réponds de relire la partie « 2. Je n’ai pas le temps ».

Conclusion

Vous voyez ? Il y a toujours des solutions.

« Je n’ai pas d’argent », « Je n’ai pas le temps », et « Je ne sais pas le faire » sont de fausses croyances qui vous empêchent d’agir.

Quand vous dites « Je n’ai pas d’argent », votre système d’activité réticulaire se focalise sur tout ce qui est en accord avec cette croyance. Il vous prouve que vous n’avez pas d’argent…

À l’inverse, si vous dites « Je vais trouver de l’argent », alors votre SAR se focalise sur tout ce qui vous permet de trouver de l’argent. Il vous prouve que c’est possible…

Le monde dans lequel vous vivez est le reflet de vos croyances.

Remplacez donc « Je n’ai pas d’argent » par « Je vais trouver de l’argent. »

Remplacez « Je n’ai pas le temps » par « Je vais trouver du temps. »

Remplacez « Je ne sais pas le faire » par « Je vais apprendre. »

Ainsi votre système d’activation réticulaire se focalisera sur les solutions, non plus sur les problèmes.

Je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire. Je l’ai fait. Et je vous certifie qu’écrire cet article a été bien plus facile ;)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Virtuosemarket 20 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte