Magazine Culture

Mon 14 juillet

Par Alaindependant

14juillet

LA VOIE SOUVERAINISTE ! Par Michel Peyret

Michel Peyret est ancien député de la Nation ( PCF, Gironde )

par Comité Valmy

Mon 14 juillet

Oui , je suis pour la « voie souverainiste » pour le peuple français comme pour tous les autres peuples !

Je tiens les « deux bouts » , le national et l’international , ce que dit à sa façon Jaurès que je citais récemment !

Je suis partisan de la souveraineté pleine et entière du peuple français comme de celle de tous les peuples , libres dès lors de bâtir entre eux , et pour la première fois dans l’histoire , de libres relations , c’est à dire débarrassées de toute domination et de toute exploitation ! Un véritable internationalisme !

REVOLUTION ET CONTRE-REVOLUTION

En France , cette souveraineté est née d’une révolution !

Et ceux qui sont contre cette souveraineté des peuples sont des contre-révolutionnaires , cela se disait alors , et pourquoi ne le dirait-on plus ?

Cette souveraineté , elle s’appelle aussi autodétermination , ou droit des peuples à disposer d’eux-mêmes , qui sont également des concepts révolutionnaires !

Avant cette révolution , c’était le roi qui était souverain ! On disait d’ailleurs : « le souverain ! » . Avec elle , c’est le peuple qui l’est devenu , souverain ! Un nouveau souverain est né . Il a « hérité » , sinon conquis , tous les droits et pouvoirs qui étaient ceux des anciens souverains !

Donc oui ! Souveraineté ! Autodétermination ! Droits des peuples à disposer d’eux-mêmes ! Indépendance ! Liberté ! Démocratie ! Tout se tient !

L’ESSENTIEL EST ENCORE A CONQUERIR

Et tout pour l’essentiel est à conquérir ! Tous les espoirs sont devant nous , devant les peuples !

Parce que depuis cette révolution , le peuple français comme les autres peuples , ont fait l’expérience de la différence entre l’affirmation d’un principe et sa concrétisation dans la vie et la réalité !

Le mérite de Marx a été , entre autres apports , de mettre en évidence les causes et raisons de cette différence entre droit formel et droit réel ! Est-ce lui qui a dit : « Là où est la propriété là est le pouvoir ! » Au fond qu’importe , mais on le sait , là où est la propriété est le pouvoir et aussi la souveraineté . Le savoir est un acquis précieux : tant que le peuple , les peuples n’auront pas la propriété , leur souveraineté , leur liberté , resteront formelles ! Quelle modernité pourrait-elle effacer cet acquis ? Et qui a intérêt à l’effacer au nom de je ne sais quelle nouvelle révolution ?

LA PROPRIETE ET L’ETAT

Et l’Etat et ses « appareils » , n’est-ce pas la structure destinée à « mettre en musique » le « mode de production » , à le légaliser , à l’institutionnaliser , à inscrire dans le droit la domination du capital , l’exploitation et les aliénations qui en découlent .

Bien évidemment , rien n’est figé , l’histoire est mouvement , toute cette construction , tous ces rapports , tout cela évolue avec les modifications du mode de production et les rapports de force de la lutte des classes , à moins qu’elle aussi ait disparu ! Plus de deux siècles après la révolution « bourgeoise » , bien des choses se sont modifiées , plus rien n’est à état pur . Par exemple les luttes ont fait qu’il y a du communisme dans « notre » société capitaliste , j’ai déjà eu l’occasion de l’écrire , on doit pouvoir retrouver cela . Oui , par exemple , il y a aujourd’hui des formes de propriété collective , comme d’ailleurs il y des formes de gestion collective , d’auto-administration ! Tout cela ne demande qu’à s’étendre , on ne le montre pas assez .

QUELLE PRIORITE ?

Alors par quoi commencer en Europe et ailleurs ? Par l’Etat ? Par le super-Etat ? Quelle dialectique permet-elle de poser ainsi l’urgence ? Ce débat-là m’apparaît bien superficiel sinon artificiel !

Artificiel parce que , selon Marx , et il ne me semble pas que cela ait quelque peu vieilli , ce sont les peuples – Marx disait « les masses » - qui font l’histoire ! Et s’agissant de l’Europe , et ce que l’on veut justement nous faire oublier , c’est que les peuples se sont déjà prononcés ! Et parce que , ainsi que je le disais plus haut , ceux qui nient les décisions que les peuples ont prises sont des contre-révolutionnaires et qu’ils , bien évidemment , ne veulent pas l’avouer !

En mai 2005 , le peuple français a mis fin à l’Etat supranational , bientôt conforté par le peuple hollandais !

Les « grands commis » du capital et leurs affidés en France et en Europe se sont assis sur cette décision , quelques autres aussi dois-je constater !

BIS REPETITA

Bis repetita avec le peuple irlandais pour la deuxième mouture du Traité , dite de Lisbonne .

Et , pour ceux qui voudraient l’oublier , à l’attention des persévérants dans le viol , il y a encore quelques réserves de NON entre le peuple tchèque , le peuple polonais , le peuple slovaque , et quelques autres qui se sont abstenus à plus de 80% aux élections au Parlement européen de 2004 , alors que le peuple français ne s’abstenait « qu’à 57% » , ce qui annonçait quand-même les résultats du référendum de 2005 !

Le mieux en l’occurrence , c’est-à-dire le summum de la démocratie , c’est de priver les peuples de leur droit de vote !

PRIVER LES PEUPLES DU DROIT DE VOTE

Ainsi le capitalisme va-t-il jusqu’au bout , c’est-à-dire jusqu’à mettre fin aux principes par lui-même édictés , avec réserve d’ailleurs , souvenons-nous du suffrage censitaire , l’universel se limitant là aux propriétaires , de façon significative d’ailleurs ! Et l’on sait jusqu’où un capitalisme en difficulté peut aller dans la recherche d’une Europe conforme à sa domination et à ses intérêts dans le cadre nouveau d’un monde multipolaire et ses concurrences !

TENIR LES DEUX BOUTS

« Tenir les deux bouts » , national et international , ai-je dit en commençant .

Et si l’on souhaite parler international , peut-on en rester à ce « croupion de l’Asie » , même si l’on considère que ce « croupion » va de l’Oural aux rivages de l’Atlantique ?

Et si on parle histoire , plutôt qu’en rester aux empires , ceux de Charlemagne , Charles-Quint , Napoléon ou Hitler , ne convient-il pas plutôt de considérer la Méditerranée , berceau et lieu privilégié des échanges marchands , culturels et de civilisation , telle celle brillante de Al-Andalous , avec Avicenne et Averroès , puis la Tolède du Greco !

Et si on parle géographie , ne revient-on pas également à ce carrefour de trois continents ?

Et faudrait-il tenir le quatrième à l’écart en cette mondialisation qui , pour être aujourd’hui celle du capital , n’en demande pas moins à se sublimer en devenant celle des peuples .

L’INTERNATIONALE DES PEUPLES LIBRES

Celle de peuples libres et souverains décidant de leurs coopérations , de leurs échanges , de leurs solidarités , d’abord en mettant un terme à cette machinerie de concurrence que constitue la libre circulation des marchandises et des capitaux , laquelle pourrait être remplacée par le développement des traités commerciaux bi ou multilatéraux mutuellement avantageux .

Et n’y a-t-il pas avec l’ONU l’outil qu’elle pourrait devenir avec sa démocratisation pour aider et organiser cette nouvelle mondialisation , sans OTAN ni Europe puissance , et conquérir la paix et le désarmement , l’autodétermination et la libre coopération des peuples !

1er avril 2009

Mise en ligne Comité Valmy : 9 avril 2009


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire