Magazine Cinéma

Holy Motors

Par Hallyne

20135961Drame

drap_francais
Film français

Note globale: 13/20 ♥♥

Date de sortie: 4 juillet 2012

Réalisateur: Leos Carax

Acteurs principaux: Denis Lavant, Edith Scob, Eva Mendes

Durée: 1h55

Synopsis (Allociné) : De l'aube à la nuit, quelques heures dans l'existence de Monsieur Oscar, un être qui voyage de vie en vie. Tour à tour grand patron, meurtrier, mendiante, créature monstrueuse, père de famille... M. Oscar semble jouer des rôles, plongeant en chacun tout entier - mais où sont les caméras ? Il est seul, uniquement accompagné de Céline, longue dame blonde aux commandes de l'immense machine qui le transporte dans Paris et autour. Tel un tueur consciencieux allant de gage en gage. À la poursuite de la beauté du geste. Du moteur de l'action. Des femmes et des fantômes de sa vie. Mais où est sa maison, sa famille, son repos ?

Ce que j'ai pensé du film: On ne peut pas nier que "Holy Motors" est une drôle d'expérience. Le réalisateur nous transporte dans un univers très atypique, au coeur du surréalisme. C'est tellement intrigant, qu'on ne sent pas toujours à la hauteur de comprendre toutes les intentions de Leos Carax.

En effet, l'histoire est vraiment étrange, marquée par des allégories sur le monde du cinéma. Nous suivons un certain Monsieur Oscar qui parcourt la ville dans sa limousine, et qui réalise d'étrange missions: l'incarnation de différents personnages à travers des rôles de composition. Ainsi, au fur et à mesure des séquences, celui-ci peut devenir aussi bien un père de famille qu'une immonde créature.

C'est à la fois surprenant, long, n'importe quoi, parfois osé, mais le résultat est surtout inventif, à la fois dans les personnages, et dans les détails (les pierres tombales^^). Le visuel est soigné, sobre mais riche artistiquement parlant. Le comédien Denis Lavant se métamorphose avec une grande habilité.

Au final je ne sais pas trop quoi penser de ce patchwork de personnages et d'histoires bizarres (avec des scènes parfois au goût douteux). On retient de fortes situations, mais malgré la diversité des décors, d'autres m'ont carrément endormie. Le problème vient sûrement du manque de rythme donné à tout ça, beaucoup trop monotone. Les enchaînements sont longs, les histoires inégales, avec un développement parfois pénible, et ce sentiment de ne pas toujours rentrer dans le trip de la démarche.

Un périple véritablement étrange et déconcertant.

Réalisation:    OOOCO

Scénario:     OOOOO

Rythme:        OOCOO

Acteurs:   OOOOO

Emotion:        OCOOO

Intéressant? Oui

Divertissant? Moyennement

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour mes séquences préférées: la conversation des limousines, l'envoutante Kylie Minogue, Monsieur Merde, les contorsionnistes
-
pour l'originalité de la mise en scène
-
pour les différents messages à décrypter

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début du film:
- des longueurs parfois pesantes
- dans l'ensemble un peu trop muet...
- c'est quand même très spécial^^


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • "Holy motors": ceci n'est pas un film?

    "Holy motors": ceci n'est film?

    sélection officielle/CANNES2012 Pitch. Un homme dans une limousine conduite par une femme, son chauffeur. Un homme qui obéit à un cahier des charges lui... Lire la suite

    Par  Vierasouto
    CINÉMA, CULTURE
  • Holy Motors

    Holy Motors

    De l'aube à la nuit, quelques heures dans l'existence de Monsieur Oscar, un être qui voyage de vie en vie. Tour à tour grand patron, meurtrier, mendiante,... Lire la suite

    Par  Gicquel
    CINÉMA, CULTURE
  • Holy Motors

    Holy Motors

    Holy Motors est le nouveau film de Leos Carax, il est sorti ce 4 juillet 2012 et été présenté en compétition officielle au festival de Cannes 2012. Le film a... Lire la suite

    Par  Nivrae
    CINÉMA, CULTURE
  • HOLY MOTORS de Leos Carax

    HOLY MOTORS Leos Carax

    Autre film cannois à se dérouler dans une limousine, après le Cosmopolis de Cronenberg, Holy Motors de Leos Carax partage avec le cinéaste canadien, un même goû... Lire la suite

    Par  Celine_diane
    CINÉMA, CULTURE
  • Cassavetes : le cinéma pour holy motor (1/2)

    Cassavetes cinéma pour holy motor (1/2)

    Artistes : Près de 25 ans après sa mort, John Cassavetes bénéficie d'une aura exemplaire : réalisateur d'une douzaine de films, acteurs dans plus d'une... Lire la suite

    Par  Cineblogywood
    CINÉMA, CULTURE
  • Holy motors

    Holy motors

    commence avec Leos Carax en pyjama, dans une salle de cinéma, contemplant l'écran où Denis Lavant ne va pas tarder à faire son apparition. Le premier geste du... Lire la suite

    Par  Timotheegerardin
    CINÉMA, CULTURE
  • Cassavetes : le cinéma pour holy motor

    Cassavetes cinéma pour holy motor

    Artistes : Occasion nous est donnée depuis le 6 juillet de revisiter l'oeuvre de John Cassavetes, ce cinéaste atypique et génial, à travers 6 films parmi les... Lire la suite

    Par  Cineblogywood
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Hallyne 664 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines