Magazine Cinéma

Pourquoi j’aime le cinéma, 4ème !

Par Tred

Les souvenirs d’enfance, les répliques mémorables, les chocs de spectateur, les actrices (ou acteurs) dont on tombe amoureux, les aventures qui nous font rêver, les émois érotiques, mais quels sont donc les mystères de la passion que l’on porte au 7ème Art ? Pour la quatrième fois, je réponds de façon très personnelle (bien sûr) à la question « Pourquoi j’aime le cinéma ? ». Si vous vous demandez d’où cette question est partie, la réponse se trouve ici. Alors, pourquoi j’aime le cinéma ?
Parce que chaque fois que je vois « Chantons sous la pluie », « Tout le monde dit I love you », « West Side Story » ou « Peines d’amour perdues », j’ai envie de danser. Et pourtant je ne suis pas du genre danseur…
Pourquoi j’aime le cinéma, 4ème !
Parce que le cinéma m’a appris à faire la différence entre le mandarin, le coréen et le japonais (entre mandarin et cantonnais, j’ai encore des progrès à faire par contre…)
Parce que j’ai découvert Terrence Malick un jour d’hiver 1999.
Parce que quand j’étais lycéen, la prof d’histoire nous a emmenés voir « Il faut sauver le soldat Ryan » dans la grande salle de l’UGC Normandie, et la prof d’italien « Le Guépard » de Visconti dans une petite salle disparue à côté de la Place de la République. Même si au grand désarroi de la prof d’italien, « Le guépard » était projeté en VF…
Parce que Jean-Pierre Léaud a été Antoine Doinel six fois.
Parce que quand Eduardo Noriega ouvre les yeux pour la dernière fois, le doute persiste.
Parce que j’ai vu « Primer » plusieurs fois et que je ne suis toujours pas sûr d’avoir compris.
Parce que quand j’avais dix ans, Kevin Costner était la plus grande star du cinéma américain, et qu’aujourd’hui encore, j’ai du mal à ne pas voir en lui cette grandeur déchue.
Pourquoi j’aime le cinéma, 4ème !
Parce que j’aime faire comme Amélie Poulain, me retourner pendant le film pour voir les visages absorbés (ou non) des autres spectateurs. Bon d’accord, uniquement pendant les films qui ne me passionnent pas.
Parce que Sinok aime Choco.
Parce qu’il n’y avait qu’au cinéma que ma mère nous achetait des chocolettis.
Parce que Steve McQueen rate sa grande évasion et retourne envoyer sa balle contre le mur du camp de prisonniers.
Parce que « ce n’est pas un sac à main, c’est une besace. Indiana Jones en a une ».
Parce que quand l’Oncle Teddy monte l’escalier, il le fait au pas de course en criant « Chaaaaarge !!! »
Parce qu’il existe encore des cinémas où l’on nous propose glaces, boissons et confiseries dans la salle avant que le film commence (au moins une, LesTrois Luxembourg !), et que cela me replonge en enfance.
Parce que Ron Burgundy pense que « San Diego » signifie « Vagin de baleine ». Sacré Ron.
Pourquoi j’aime le cinéma, 4ème !
Parce que Marcus Brody refuse de boire de l’eau pour la simple et bonne raison que les poissons font l’amour dedans.
Parce qu’à chaque fois que j’ai mon père au téléphone, il me demande si j’ai vu un beau film.
Parce que pour quelqu’un qui n’avait jamais été fait pour ce monde, je vois avouer que j’ai soudain du mal à le quitter. Bien sûr on dit que chaque atome de notre corps faisait autrefois partie d’une étoile. Peut-être que je ne pars pas. Peut-être que je rentre chez moi.
Retrouvez ici les précédents billets « Pourquoi j’aime le cinéma » : Pourquoi j’aime le cinéma Pourquoi j’aime le cinéma, 2ème Pourquoi j’aime le cinéma, 3ème

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Critique – Samba

    Samba est un film que l'on peut regarder pour passer un bon moment. Tout comme Intouchables, Samba ne veut pas s'appesantir en longueur sur le malheur et... Lire la suite

    Le 16 mars 2015 par   Avisdupublic.net
    CULTURE
  • Le long voyage d'un étui de téléphone

    À la maison, autant que faire se peut, nous favorisons les circuits courts. Cela vaut pour les légumes, pour le reste…Dernier exemple en date, la commande... Lire la suite

    Le 15 mars 2015 par   Lubies
    CONSO, CULTURE, DÉCORATION, HIGH TECH, HUMEUR, JARDIN
  • [Up & Down] Février/Mars 2015 – Coup de chaud puis coup de froid sur les USA !

    Nous voilà déjà mi-février ! Comme le temps passe vite en votre compagnie… oui, j’aime penser que vous venez visiter tous les jours CinéCinéphile et que vous... Lire la suite

    Le 15 mars 2015 par   Kevin Halgand
    CINÉMA
  • [Pilote] The Librarians

    Synopsis : Aux yeux de tous, Flynn Carson n'est qu'un simple bibliothécaire de la Metropolitan Library de New York. En réalité, il est le Bibliothécaire, un... Lire la suite

    Le 14 mars 2015 par   Lubiie
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Critiques Séries : The Book of Negroes. Mini-series. BILAN.

    The Book of Negroes // Mini-series. 6 épisodes. BILAN Co-produite entre CBC (Canada) et OWN Network (Etats-Unis), cette mini-série est l’adaptation du roman... Lire la suite

    Le 08 mars 2015 par   Delromainzika
    CULTURE, MÉDIAS, SÉRIES, TÉLÉVISION
  • Psychogeographie indoor (56)

    « Il faudra bientôt, je le soupçonne, que nous nous cachions pour lire, comme le temps est venu de se cacher pour boire. Rendre hommage au vin loyal confine à... Lire la suite

    Le 27 février 2015 par   Novland
    CULTURE, MUSIQUE
  • À trois on y va : Critique

    SYNOPSIS « Charlotte et Micha sont jeunes et amoureux. Ils viennent de s’acheter une maison près de Lille pour y filer le parfait amour. Lire la suite

    Le 13 mars 2015 par   Cinecomca
    CINÉMA, CULTURE

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Tred 132 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines