Magazine Bons plans

Août à Barcelone: le monde vous appartient

Publié le 07 août 2012 par Cardigan @onlyapartmentsF

La physionomie de certaines villes change complètement au mois d’août puisque ses habitants s’en vont en masse. Puis on pense à ces images de films catastrophe qui mettent en scène le lendemain d’une explosion nucléaire ou l’aube d’un nouveau monde qui naît sur les vestiges anciens, dépeuplé tout à coup dans un univers parallèle à caractère onirique entre cauchemar et l’émerveillement.

aout-barcelone

Les principales rues et avenues caractérisées quotidiennement par la circulation des personnes et des véhicules telle une activité frénétique se retrouvent peuplées de touristes, des promeneurs qui perçoivent comme jamais auparavant des perspectives insoupçonnées et des possibilités. Le fait qu’elles soient semi-désertes font que les quelques personnes qui marchent lentement semblent faire des rencontres extraordinaires entre elles. Une sorte de réalité où l’environnement, la texture et les odeurs des choses, la vie elle-même semble avoir une valeur différente et exceptionnelle, propice au mystère et à l’émerveillement dans un court laps de temps qui semble s’être arrêté. Bien évidemment, lorsque le temps vous donne la sensation de s’être arrêté, il est dit que quelque part dans le roman de Haruki Murakami, que le temps est irrégulier, comme s’il subissait un bref relâchement dans lequel l’ordre, la succession et la probabilité des choses étaient réduits à leur simple expression.

Voilà ce qui arrive dans de nombreuses villes, en août, nous laissant la forte impression que le monde nous appartient. Cependant, ce n’est pas le cas de Barcelone, où l’afflux massif de touristes rend impossible la circulation dans ses rues les plus célèbres, contrairement à la Gran Via de Madrid, par exemple, qui est fantasmagorique sous le soleil brûlant du mois d’août. Ce ne sont pas nécessairement les étrangers qui s’approprient de Barcelone lorsque la plupart de ses habitants s’en vont, mais ceux des quartiers plus périphériques (comme le quartier de Poblesec, celui de Paral.lel et Montjuic) et les quartiers centraux (des théâtres et des cinémas où il n’est pas difficile d’acheter des billets).

Ainsi, vous pouvez profiter des charmantes tavernes et des bars populaires du quartier très pittoresque de Poblesec sans qu’il y ait beaucoup de monde et vous pourrez manger en toute tranquillité dans des sites comme El Sortidor, sur une belle place qui porte le même nom. En changeant de secteur, il est également plus facile de trouver une table dans le très bon restaurant argentin bohème Rekons, rue Comte Urgell au coin de Florida Blanca. Vous pouvez également feuilleter tranquillement des livres anciens dans le marché de San Antoni les dimanches, qui est plus calme au mois d’août. Allez au cinéma sans faire la queue pour assister aux films en version sous-titrée Floridablanca.


Retour à La Une de Logo Paperblog

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Cardigan 2086 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte