Magazine Design et Architecture

Street art - le trio

Publié le 15 août 2012 par Mamlea
Ils mettent de la couleur et de la gaité dans la ville, mais ils doivent faire face à l'incompréhension de leur art par les citadins... mais pas tous.Ce sont des artistes, à ne pas confondre avec les tagueurs qui mettent leur signature n'importe où, simplement pour prouver qu'ils existent, même - et surtout - si ça dérange.
Miyo : le plus facile à saccager car en général ses collages sont à portée de mains :
Street art - le trioCe pingouin a beau se cacher à l'ombre d'un piquet, il passera aussi à la casserole.
Street art - le trioLe chien n'attend plus sa maitresse devant le pipi-room en rêvant de papillons.
Street art - le trioAu fait, son Tati, d'abord dégradé, a totalement disparu de la rue Saint Thiébaut.
Monsieur aime surtout les zingueries :
Street art - le trio
Street art - le trioQuant à Waldo, ses mosaïques sont généralement préservées, car haut perchées :
Street art - le trioBender
Street art - le trio
Eureka
Street art - le trioPouah
Street art - le trioSon œuvre ultime (il n'a pas encore communiqué son nom) car, mauvaise nouvelle, il quitte Nancy !
Les lieux dans le désordre :
- Rue Gibert
- Rue du Maure qui trompe
- Rue Saint Thiébaut
- Terrasses Vaudémont
- Place Saint Epvre
- Place Charles III
- Tour Thiers, rue Mazagran.
- Darty, Boulevard Joffre
(Ce n'est pas un quiz, il n'y a rien à gagner !)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Mamlea 324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte