Magazine Design et Architecture

Street art - le trio

Publié le 15 août 2012 par Mamlea
Ils mettent de la couleur et de la gaité dans la ville, mais ils doivent faire face à l'incompréhension de leur art par les citadins... mais pas tous.Ce sont des artistes, à ne pas confondre avec les tagueurs qui mettent leur signature n'importe où, simplement pour prouver qu'ils existent, même - et surtout - si ça dérange.
Miyo : le plus facile à saccager car en général ses collages sont à portée de mains :
Street art - le trioCe pingouin a beau se cacher à l'ombre d'un piquet, il passera aussi à la casserole.
Street art - le trioLe chien n'attend plus sa maitresse devant le pipi-room en rêvant de papillons.
Street art - le trioAu fait, son Tati, d'abord dégradé, a totalement disparu de la rue Saint Thiébaut.
Monsieur aime surtout les zingueries :
Street art - le trio
Street art - le trioQuant à Waldo, ses mosaïques sont généralement préservées, car haut perchées :
Street art - le trioBender
Street art - le trio
Eureka
Street art - le trioPouah
Street art - le trioSon œuvre ultime (il n'a pas encore communiqué son nom) car, mauvaise nouvelle, il quitte Nancy !
Les lieux dans le désordre :
- Rue Gibert
- Rue du Maure qui trompe
- Rue Saint Thiébaut
- Terrasses Vaudémont
- Place Saint Epvre
- Place Charles III
- Tour Thiers, rue Mazagran.
- Darty, Boulevard Joffre
(Ce n'est pas un quiz, il n'y a rien à gagner !)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Mamlea 9 votes Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte