Magazine Cinéma

Ghost Rider 2: L'Esprit de Vengeance

Par Eelsoliver

ghost-rider-2-l-esprit-de-vengeance-2646-2010635789

Genre: fantastique, super héros
Année: 2012
durée: 1h35

L'histoire: Danny, jeune garçon porteur d'une prophétie, suscite la convoitise de Roarke, un homme mystérieux aux grands pouvoirs. On fait alors appel à Johnny Blaze pour se lancer à la recherche de l'enfant en lui proposant comme récompense de le libérer de son alter ego, le Ghost Rider.

La critique d'Alice In Oliver:

Malgré ses nombreux défauts, le premier Ghost Rider a remporté un gros succès au cinéma. Certes, le premier épisode brillait surtout par sa nanardise totalement involontaire.
Paradoxalement, ce nouveau super héros, sorte de motard des temps modernes, et capable de voler l'âme de ses ennemis, possède un énorme potentiel.
Potentiel que cherchent à exploiter Mark Neveldine et Brian Taylor, deux réalisateurs connus pour leur folie jubilatoire, grâce notamment à Haute Tension et sa suite, Hyper Tension.

Bienvenue dans Ghost Rider 2: L'esprit de vengeance, sorti en 2012 ! Le personnage du Ghost Rider semble coller à la peau de Nicolas Cage, pourtant très médiocre et totalement à côté de la plaque dans le premier volet. Viennent également s'ajouter Ciaran Hinds, Violante Placido, Idris Elba et le frenchy Christophe Lambert. Reste à savoir si cette suite est supérieure à son prédécesseur.
Ce qui ne semble pas très difficile au regard de la médiocrité du premier volet.

ghost-rider-2-867

On espère que les deux réalisateurs vont retrouver leur rage salvatrice et leur imagination débordante, un peu laissées en berne avec Ultimate Game, leur précédent film.
Hélas, Ghost Rider 2 commet l'exploit d'être encore plus médiocre que son modèle. Ce qui constitue tout de même un petit miracle.
Cette suite est définitivement stupide. Mais pas dans le bon sens du terme. Là où le premier film se révélait être un nanar inoffensif, cette suite s'apparente davantage à un très gros navet, désespérement ennuyeux.

Inutile d'évoquer le scénario qui hésite entre une jeune gosse investi d'étranges pouvoirs et un Johnny Blaze qui veut mettre un point final avec son alter ego démoniaque.
Nicolas Cage est mauvais comme un cochon ! A ce point-là, on peut presque parler de contre-performance. A sa décharge, les autres acteurs ne font pas beaucoup mieux.
Mention spéciale à Christophe Lambert qui semble avoir le pif pour se retrouver dans ce genre de galère cinématographique.

GR2-110126-02

Doté d'un gros budget, Ghost Rider 2 fait davantage penser à une série B qui ne semble jamais réellement s'assumer.
A cela, il faut aussi rajouter une mise en scène certes nerveuse mais qui peine à convaincre, cette suite n'inspirant au mieux qu'un ennui poli.
Même les fans du premier film (s'il y en a...) seront probablement déçus par ce second chapitre nullissime. Même pas le charme d'un bon vieux nanar !

Note: 0/20
Note naveteuse: 16/20

Ghost Rider 2: L'Esprit de Vengeance Et bien perso je me suis bien amusé, le Rider trouvant enfin une réelle personnalité. Je m'attendais à une série B à tendance nanarde, j'ai eu ce que je veux.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire