Magazine Concerts & Festivals

Concert à Nice : Madonna la tueuse

Publié le 28 août 2012 par Nada

Madonna : MDNA Tour 2012

22h, 21 Août 2012, Nice
Madonna va entrer sur scène.
Séquence émotion : 18 ans après avoir hululé sous la douche Holidays, Like a virgin et Material Girl je vais voir l’idole de mon adolescence, je n’en reviens pas !!

Un spectacle hallucinant, une scénographie incroyable, des danseurs montés sur ressorts et une Madonna en super condition physique, incroyable à 54 balais elle joue, danse, se donne à fond : une bête de scène.
S’il y a avait encore un mini doute, il n’est plus permis : elle chante en playback, à part peut-être deux/trois chansons et encore…
Mais franchement on s’en fout, on ne va pas voir un concert de Madonna pour le chant ou les musiciens en live (sic), on y va pour le spectacle et on en prend plein les mirettes.

Côté provoc, après un sein dévoilé à Istanbul, nous avons vu ses fesses… était-ce bien utile ? Egalement un longgggg discours sur l’importance de la liberté dans le monde, faisant clairement référence à l’affaire Pussy Riot. Cette prise de position donne lieu à une originale et fascinante interprétation de Like a virgin cagoulée avec simplement un piano et un violon.

Madonna : MDNA Tour 2012

Une interprétaion très particulière de Like a virgin, en hommage au groupe Pussy Riot condamné en Russie

Et tout le monde l’attendait (les spectateurs et l’armada de policiers encerclant le stade) : la vidéo-polémique avec Marine Le Pen, finalement revue et corrigée par Madonna qui a remplacé la croix gammée par un point d’interrogation.
Voir la vidéo qui a fait scandale

Madonna : MDNA Tour 2012

madonna et marine le pen

Verdict :
Il y a des concerts qu’on va voir car on aime l’artiste, il y en a d’autres qu’on court voir car cette musique a bercé notre enfance/adolescence, époque où les émotions, les sentiments sont exacerbés.
C’est un voyage dans le temps qui nous renvoie à “l’âge des possibles”, le temps où nous étions au début du chemin… Ainsi parlait la vieille-quadra…
C’est la raison pour laquelle j’aurai aimé plus d’anciens titres, moins d’extraits du dernier album que je n’ai pas du tout apprécié car si Madonna a toujours été “commerciale”, il y avait une “patte” qui ne se retrouve pas du tout sur MDNA formaté 100% discothèque.
Un petit regret sur le final : Like a prayer a littéralement fait tremblé le stade avec un gospel électrisant, une petite pause et hop une dernière chanson et puis s’en vont…
On rallume…
Pas de rappel, un petit côté minimum syndical qui m’a un peu frustré mais tant pis, Madonna n’est pas connue pour être une sentimentale, c’est une star.
Avant tout !
Mais si elle n’était aussi que ça ?
Cela expliquerait peut-être le succès en demi-teinte de sa tournée européenne…
Quoiqu’il en soit un show de 2h EPOUSTOUFLANT !

Sand…

Des extraits du spectacle :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire