Magazine Politique

Mettre fin au décrochage scolaire

Publié le 29 août 2012 par Letombe

Mettre fin au décrochage scolaire

Alors que l’école ne joue plus son rôle de promotion sociale, le nombre de décrocheurs, c’est-à-dire d’élèves sortant du système scolaire sans diplôme ni qualification, ne cesse de croitre. Les moyens sont multiples, mais appellent à la refondation de l’école.

Pour les intervenants, la lutte contre l’absentéisme et le renforcement de l’assiduité des élèves sont des objectifs prioritaires pour lutter contre le décrochage scolaire.

Les dispositifs d'accompagnement scolaire se sont considérablement développés depuis les années 80. Les dispositifs de soutien mis en place dans certains lycées offrent aux élèves décrocheurs de suivre une formation professionnelle par alternance. Les équipes pédagogiques proposent aux jeunes d’autres méthodes d’apprentissage et un réaménagement de l’emploi du temps, passant notamment par une meilleure répartition des activités éducatives et péri-éducatives sur la journée. L’enjeu est aujourd’hui d’avoir une vision intégrée d’accompagnement sur l’ensemble des activités qui permettent l’épanouissement des élèves et l'appui aux apprentissages scolaires : l'aide au travail scolaire, les animations culturelles, l'acquisition méthodologique ou encore le sport. 

George Pau-Langevin, ministre déléguée chargée de la réussite éducative, rappelle que notre école n’arrive pas à assurer la réussite de tous ses élèves : plus de 120 000 jeunes sortent chaque année du système éducatif sans diplôme et sans qualification.  Les enquêtes internationales révèlent que notre système éducatif actuel ne fait que creuser l’écart dans la réussite des élèves en fonction de déterminants sociaux et géographiques, notamment dans les zones urbaines et périurbaines, conduisant à des taux de chômage catastrophiques.    

Alors que l’école joue un rôle central pour assurer les apprentissages fondamentaux et la réussite de tous, il faut aussi réfléchir à une orientation choisie et non subie, aux méthodes éducatives de travail et à ce qui environne l’école pour permettre cette réussite éducative à un maximum d’enfants. Enseignants, parents d’élèves et éducateurs doivent constituer une véritable équipe éducative autour d’un projet global. La concertation sur la refondation de l’école lancée par Vincent PEILLON abordera cette question. Parallèlement, une évaluation des dispositifs d’éducation prioritaire et une réflexion sur les statuts et la formation des personnels qui accompagnent les jeunes en difficulté sont menées.

George Pau-Langevin George Pau-Langevin Ministre déléguée à la réussite éducative

Guillaume BalasGuillaume BalasConseiller régional d'Ile-de-France

Maryse EsterleMaryse EsterleChercheure en sciences sociales au CESDIP/CNRS

Dominique GlasmanDominique GlasmanProfesseur de sociologie

Vincent Peillon : « l'état d'esprit est à la réussite et au changement de l'école »

Jean-Marc Ayrault : «Le choix de la jeunesse c'est un acte de confiance dans nos valeurs»

HIER, A LA ROCHELLE, VINCENT PEILLON DÉFEND LA REFONDATION DE L’ÉCOLE ET SES TROIS FONDATIONS

Vincent Peillon : "notre idée est de refonder la République par l'école"

Les Jeunes Socialistes saluent la responsabilité du gouvernement sur le financement du 10ème mois de bourse


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Letombe 61 votes Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines