Magazine Santé

PROBIOTIQUES et MICI: Une bactérie du lait pour calmer l’intestin – Inserm et Translational Medicine

Publié le 01 novembre 2012 par Santelog

PROBIOTIQUES et MICI: Une bactérie du lait pour calmer l’intestin – Inserm et Translational MedicineMaladie de Crohn ou la rectocolite hémorragique (ou colite ulcéreuse) pourraient trouver un traitement avec cette bactérie naturelle et bénéfique introduite artificiellement dans des bactéries de produits laitiers (Lactococcus lactis et Lactobacillus casei). Produite par des chercheurs de l'Inserm et du CNRS, cette bactérie française, décrite dans l'édition du 31 octobre de la revue Translational Medicine, pourrait permettre de soulager les 200.000 personnes qui, en France, souffrent de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI).


Nathalie Vergnolle, directrice de recherche à l'Inserm, et son équipe du Centre de physiopathologie de Toulouse Purpan (CPTP Inserm / Université Toulouse III – Paul Sabatier /CNRS), avec des cherchers de l'Inra et de l'Institut Pasteur sont les artisans de ces « bactéries bénéfiques » capables de protéger l'organisme des inflammations intestinales. La perspective d'un traitement efficace permettant de soulager les douleurs abdominales, les diarrhées ou les lésions de la région anale, est d'autant plus attendue que l'incidence des MICI est en forte augmentation.


PROBIOTIQUES et MICI: Une bactérie du lait pour calmer l’intestin – Inserm et Translational MedicineLes chercheurs ont découvert les capacités protectrices d'une protéine humaine, l'Élafine, mais il fallait trouver le moyen de la délivrer directement dans l'intestin. Les scientifiques de l'Inserm et de l'Inra ont donc conçu, à partir de bactéries non pathogènes, naturellement présentes dans l'intestin et dans la nourriture, des bactéries modifiées pour produire l'Élafine. Introduite artificiellement chez Lactococcus lactis et Lactobacillus casei, deux bactéries alimentaires présentes dans les produits laitiers.bactéries, l'Élafine peut ainsi restaurer l'équilibre et les fonctions de l'intestin.


La preuve du concept : Administrées par voie orale à des souris modèles d'inflammation intestinale, ces bactéries délivrent en quelques heures la protéine anti-inflammatoire, protègent l'intestin et diminuent les symptômes inflammatoires. Sur des lignées cellulaires intestinales humaines similaires à celles observées dans les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin, l'Élafine produite par les bactéries restaure l'équilibre et les fonctions de la muqueuse intestinale en diminuant l'inflammation et en accélérant la guérison des cellules.


L'application clinique sous forme de probiotiques devrait  permettre de protéger les patients atteints de MCI des symptômes inflammatoires et pourrait peut-être même être adapté pour le traitement d'autres maladies inflammatoires, concluent les chercheurs.


Source: Communiqué Inserm et Science Translational Medicine Food-grade bacteria expressing Elafin protect against inflammation and restore colon homeostasis.(Visuel @ JP Motta, C. Deraison, N. Vergnolle, Inserm «  Élafine (en vert) libérée par la bactérie recombinante à la surface du colon d'une souris traitée. En rouge, les cellules épithéliales. En bleu, les noyaux cellulaires » , vignette@ Bactérie : DANONE RESEARCH / INRA – T. Meylheuc, visuel Les Produits Laitiers)


PROBIOTIQUES et MICI: Une bactérie du lait pour calmer l’intestin – Inserm et Translational MedicineAccéder aux dernières actualités sur les Probiotiques, la Maladie de Crohn


Lire aussi :PROBIOTIQUES et DIARRHÉE : Ils peuvent réduire de 50% la durée d'hospitalisation


Maladie de CROHN: Un probiotique pour la maladie inflammatoire de l'intestin? -


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Santelog 752 votes Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine