Magazine Conso

La Chine réclame un air plus pur !

Publié le 17 janvier 2013 par Greendriver

Ces derniers jours, un smog avait envahi Pékin ainsi que plusieurs autres grandes villes situées dans les régions de l’est et du centre de la Chine, à tel point que les écoliers de la capitale n’ont pu sortir de leurs salles de classe. Les hôpitaux étaient encombrés de patients se plaignant de violentes difficultés respiratoires. Sur ses blogs, Pékin n’a cessé de poster des appels à la vigilance, notamment pour les automobilistes nocturnes pour lesquels la visibilité était gravement réduite. Les médias en général réclament également que soient prises des mesures urgentes de lutte contre la pollution. Ce lundi, Le Quotidien du Peuple titrait l’un de ses éditoriaux : « Une belle Chine, ça commence par pouvoir respirer sans danger ».

Image

Il serait en effet temps que la Chine change les termes de sa politique de développement, et notamment sorte de sa dépendance au charbon, en plus, bien évidemment de trouver des solutions de transports alternatives à l’automobile.

« Il est nécessaire que le gouvernement prenne des mesures à long terme en centralisant les réseaux de chauffage, afin que des foyers ne brûlent pas du charbon dans les zones rurales », souligne le professeur John Cai, de la China Europe International Business School (CEIBS) de Shangai.

http://www.chinadaily.com.cn/cndy/2013-01/17/content_16129010.htm

Image

Hier, un rayon de soleil a pourtant émergé dans la capitale, accompagné de vents froids dont les effets salvateurs se sont fait rapidement sentir. Mais ce matin, jeudi 17 janvier 2012, le China Daily appelle à ne pas précipiter les réjouissances, mais à prendre en compte cette expérience comme un lourd avertissement. Selon les journalistes, il faut en effet que chacun prenne conscience du rôle qu’il aura à jouer concernant l’amélioration de la qualité de l’air et la protection de l’environnement sur le long terme. Ce discours s’inscrit dans la continuité des prérogatives gouvernementales avancées par le Premier Ministre Li Keqiang, qui vient d’annoncer que le pays allait sérieusement s’attaquer à la question écologique.

La Chine devra effectivement changer rapidement son mode de croissance si elle souhaite éviter de nouveau de vivre cette triste expérience inédite… Les chiffres sont en effet alarmants. Selon un rapport publié ce lundi, conjointement par la Banque Asiatique de Développement (Asian Development Bank) et quelques chercheurs chinois, 7 des 10 villes les plus polluées du monde se trouvent en Chine. Ce rapport signale également que moins de 5 villes chinoises sur 500 ont atteint les normes prônées par l’Organisation Mondiale de la Santé en matière de qualité de l’air.

http://weibo.blog.lemonde.fr/2013/01/14/smog-sur-pekin/

Les premières mesures que souhaite prendre le gouvernement concerneront la circulation : les véhicules d’état seront moins utilisés et chaque citadin est appelé à faire de même, et à user plus volontiers de transports écologiques…

Image


La Chine réclame un air plus pur !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire