Magazine Psycho

La résistance au changement

Publié le 21 janvier 2013 par Virtuosemarket

Vous le savez :

Les résultats que vous obtenez dans votre vie professionnelle et personnelle sont le reflet de vos habitudes.

Des habitudes gagnantes vous propulsent vers le succès. Des habitudes néfastes vous enferment dans les problèmes. Ou pire…

En théorie, pour atteindre le succès, il nous suffit donc de remplacer nos habitudes néfastes par des habitudes gagnantes.

Pourtant, vous l’avez remarqué : ce n’est pas si facile.

En réalité, nous peinons tous à modifier nos habitudes. Même les pires. Même les plus néfastes.

Et ce, à cause d’un phénomène psychologique que l’on nomme résistance au changement.

Voici de quoi il s’agit, et comment l’anéantir…

résistance au changement, habitude, modifier habitude, mauvaise habitude, habitude gagnante

La résistance au changement

Habitudes et résistance au changement

Pour comprendre pourquoi il est si difficile de changer, il faut avant tout comprendre à quoi servent nos habitudes.

La psychothérapeute Dominique Chapot en dit : « Nos habitudes sont là pour nous sécuriser. Les mêmes événements provoquent toujours les mêmes résultats, s’ils se répètent de la même façon. »

Conclusion : même nos mauvaises habitudes sont là pour nous sécuriser. D’une façon ou d’une autre.

Pourquoi ? Parce qu’elles nous permettent un bénéfice secondaire. Un gain inconscient lié à cette mauvaise habitude.

Soyez attentif à ce qui suit :

Si vous n’arrivez pas à vous défaire d’une mauvaise habitude, même si elle est nocive ou autodestructrice, c’est certainement parce qu’elle vous permet un bénéfice secondaire. Bénéfice auquel vous n’êtes pas prêt de renoncer. Même inconsciemment.

Quelques exemples de bénéfices secondaires

Voici quelques exemples :

André est un gros fumeur et est parfaitement conscient des risques pour sa santé. Malgré tous ses efforts, il ne parvient pas à arrêter de fumer… parce qu’en griller une lui permet de passer le temps quand il s’ennuie.

  • mauvaise habitude : fumer
  • bénéfice secondaire : combler l’ennuie

Bob roule systématiquement trop vite en voiture. Il sait qu’il risque sa vie et celle des autres, mais c’est plus fort que lui. Dès qu’il est en ligne droite, il appuie sur le champignon… parce que cela lui permet une montée d’adrénaline et il adore ça.

  • mauvaise habitude : rouler dangereusement
  • bénéfice secondaire : une bonne montée d’adrénaline

À l’usine, Bill est un peu le souffre-douleur de tout le monde. Il est timide et se laisse marcher sur les pieds. Il s’est promis de changer de travail, mais repousse toujours au lendemain le moment de sa démission… parce qu’au plus profond de lui, il a peur d’être au chômage trop longtemps.

  • mauvaise habitude : repousser sans cesse sa démission
  • bénéfice secondaire : éviter le chômage

Lucette va de dépression en dépression. Pourtant, elle ne fait rien pour se soigner… parce que tout le monde s’occupe d’elle quand elle est malade.

  • mauvaise habitude : délaisser sa santé
  • bénéfice secondaire : son entourage est au petit soin

Bref, vous avez compris…

Si vous n’arrivez pas à vous défaire d’une mauvaise habitude, c’est certainement que celle-ci vous permet un bénéfice secondaire auquel vous n’êtes pas prêt de renoncer.

Voici comment le découvrir, le remplacer, et réussir enfin à modifier vos mauvaises habitudes.

Le plan d’action en 5 étapes pour modifier une mauvaise habitude

Voici le plan d’action :

1. Faites la liste de vos mauvaises habitudes

Listez vos mauvaises habitudes. Les situations que vous aimeriez changer dans votre vie. Ce que vous aimeriez faire…

Exemples :

  • J’aimerais arrêter de fumer
  • J’aimerais rédiger plus d’articles sur mon blog
  • J’aimerais gagner plus d’argent
  • etc.

Prenez le temps qu’il faut, mais listez vraiment tout ce que vous aimeriez changer.

2. Listez les « Oui, mais… »

Pour chaque point de votre liste, ajoutez ce qui vous fait hésiter. C’est-à-dire tout ce qui vient après les « Oui, mais… »

Exemples :

  • J’aimerais arrêter de fumer… oui, mais la clope me permet de décompresser après le boulot.
  • J’aimerais rédiger plus d’articles… oui, mais j’ai peur d’y passer trop de temps et de délaisser ma famille.
  • J’aimerais gagner plus d’argent… oui, mais je ne veux pas que mes amis me considèrent comme un « sale riche ».
  • etc.

Ce qui suit les « oui, mais… » sont vos bénéfices secondaires. Les raisons pour lesquelles vous n’arrivez pas à changer.

3. Trouvez le besoin que comble votre bénéfice secondaire

Trouvez le besoin comblé par chaque bénéfice secondaire.

Pour cela, aidez-vous de la Pyramide de Maslow :

pyramide de maslow, changer ses habitudes, résistance au changement

La Pyramide de Maslow

Par exemple, ne pas rédiger plus d’articles pour passer plus de temps avec ceux qu’on aime correspondant au besoin d’appartenance, d’amour.

Bref, trouvez le besoin que chaque bénéfice secondaire vous permet de combler.

4. Remplacez

Cherchez maintenant ce que vous pouvez mettre en place pour combler différemment chaque besoin. Pour remplacer chaque bénéfice secondaire par un autre.

5. Programmez le changement

Une fois que vous aurez remplacé votre bénéfice secondaire par un autre, plus rien ne vous attachera à votre mauvaise habitude.

Vous n’aurez alors aucun mal à changer ;)

Photo © fotovika – Fotolia.com

Google+


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

A propos de l’auteur


Virtuosemarket 96 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine