Magazine Culture

Voyages avec ma tante – Graham Greene

Par Felynrah

voyage-avec-ma-tanteQuatrième de couverture : Henry Pulling, banquier à la retraite, amateur de poésie lyrique et de jardinage, mène une paisible existence dans sa petite maison de banlieue. Bien ancré dans ses habitudes, il refuse obstinément la moindre interférence dans le courant de sa vie de célibataire. C’est compter sans l’irruption de sa tante Augusta, une femme excentrique de soixante-dix ans, charmante et volage, qui décide d’ouvrir les yeux de son neveu sur un monde résolument autre. Et celui de tante Augusta est sans tabous ni limites, entourée qu’elle fut d’hommes surprenants comme le révérend d’une église pour chiens ou M. Visconti, le grand amour de sa vie. Les voilà donc partis dans un tourbillon de voyages qui leur réserve bien des surprises.

Enfin !! Enfin !!! Après quelques lectures pas franchement transcendantes (mais après tout, c’est moi qui les ai choisies !) je suis tombée sur un petit bijou anglais : de l’humour, des personnages vraiment très bien décrits, une écriture simple et à la fois agréable… Bref, un excellent roman !

Nous avons donc Henry Pulling, un vieux garçon à la retraite qui rencontre sa tante… Henry Pulling est un retraité pleins d’habitudes, ayant vécu une existence et monotone auprès de sa mère. Cette dernière décède et le jour de son enterrement, au crématorium, déboule alors un véritable ouragan : sa tante… Un être fantasque, libre, libre penseur et complètement déjantée. J’ai aimé ce personnage complètement loufoque. Par contre, j’avoue que l’image trouvée sur le net, à savoir la couverture du roman (et qui n’est pas celle du roman que j’ai lu) ne retransmet en rien l’image de tante Augusta que je m’étais faite…

Ce roman a cela de particulier qu’il se passe dans les années 70… Il parle beaucoup de la guerre, de l’Italie. Les paysages, les scènes sont esquissées mais largement suffisant pour nous permettre de totalement nous imaginer dans les histoires de tante Augusta.

La fin quant à elle est étrangement beaucoup plus sombre et glauque que tout le roman, plus conventionnelle également. Mais en résumé, ce livre est pur plaisir : bien écrit, une histoire enlevée, des personnages attachants. Tout pour un coup de coeur !



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire

Magazines