Magazine Entreprise

Fumeurs : doit-on leur accorder une pause cigarette ?

Publié le 19 avril 2013 par Lucile Michaut
Fumeurs : doit-on leur accorder une pause cigarette ?

Si la pause est obligatoire pour tous les salariés dès 6 heures de travail consécutives, la question des pauses cigarettes à répétition soulève depuis quelques temps plusieurs interrogations concernant l’ambiance au travail, et les répercussions sur l’efficacité et la productivité des salariés concernés.

80 minutes de pause par jour…

Actuellement, la législation française ne prévoit aucune mesure en ce qui concerne le temps de pause des fumeurs. La seule règle en la matière est bien sûr l’interdiction de fumer dans les lieux publics, et par conséquent au bureau. Cependant, devant les pauses répétées des fumeurs pendant leur temps de travail, les entreprises et les services des ressources humaines s’interrogent sur les mesures à prendre pour tenter de limiter les pertes de temps…

En 2008, l’office français de prévention du tabagisme a mené une grande enquête auprès des salariés fumeurs. Il ressort de cette étude que, pour un fumeur dont la consommation quotidienne se situe aux alentours de 15 à 20 cigarettes, le temps de pause s’élève à presque 1 heure 30, répartie sur la journée.

… et des conséquences sur l’ambiance au travail !

Par ailleurs, ce temps accordé à la cigarette semble créer des tensions entre fumeurs et non-fumeurs au sein de l’entreprise. Les enquêtes psychosociales réalisées jusqu’à ce jour montrent que la réglementation du tabagisme au bureau est responsable de la formation de « clans ». Face aux arrêts intempestifs, et justifiés !, de leurs collègues, les non-fumeurs se sentent spoliés et ont l’impression de travailler davantage. D’autre part, le fossé se creuse entre fumeurs et non-fumeurs puisque les premiers passent plus de temps ensemble lors de leurs pauses, unis par la cigarette… Les relations s’en ressentent, et des tensions finissent souvent par apparaître lorsqu’il existe trop de permissivité à l’égard de la pause cigarette.

Décompter la pause cigarette du temps de travail ?

Face aux conséquences néfastes de la pause cigarette sur l’efficacité des salariés, certaines entreprises françaises ont décidé de décompter du temps de travail le temps passé à fumer. La méthode employée a cependant soulevé un tollé auprès des syndicats et de certains salariés. En effet, pour comptabiliser le temps non effectif de travail, les entreprises ont investi dans des badges, et toute sortie du bureau s’accompagne d’un pointage systématique…

Faut-il en arriver à cette extrémité ? Tout dépend en fait du nombre de salariés concernés. Dans une PME, il est plus facile d’instaurer des règles et de les faire respecter que dans une entreprise de plus de 50 employés….

Passez le mot!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Ajouter un commentaire