Magazine France

Dossier "les ennemis de la République" Upload : Et maintenant le cas #Ménard

Publié le 13 mai 2013 par Gédécé @lesechogaucho

Dossier Allons toujours plus loin dans le combat contre le côté obscur de la force…. française, vraiment ?

Et donc, après avoir exploré la galaxie Chouard ¹, billet à propos duquel on m’accusa d’odieux procédés diffamatoires maniant habilement l’amalgame alors que je n’ai fait qu’évoquer exemples concrets à l’appui les gens avec lesquels le gentil Monsieur dialoguait manifestement plus volontiers qu’avec d’autres à gauche, voici un autre Univers qui vous apparaitra cette fois un peu plus familier : la galaxie frontiste. Vous savez, ces gens beaucoup moins dangereux pour l’establishment, manifestement,  que le front de gauche et l’un de ces porte-parole sans cesse diabolisé… jusqu’à l’outrance. On aimerait d’ailleurs, comme cela en passant, que dans une certaine gauche un peu trop à droite à mon goût, on s’intéresse davantage à ces mouvements qui menacent, véritablement pour le coup, nos libertés fondamentales plutôt qu’à leurs obsessions anti-mélenchonnistes qui commencent à ressembler étrangement à une légère pathologie qui s’ignore.

Nous nous limiterons cette fois à un nouveau venu qui n’est pas un inconnu dans le domaine de la xénophobie primaire sur le registre "boutons l’étranger, particulièrement le maghrébin, hors de France", à la suite de l’odieux Zémour, qui préfère remplacer un racisme par un autre. Je veux parler ici vous l’aurez deviné du cas Ménard. ça tombe bien, ça rime… Le Monsieur vient en effet de faire son coming out en se montrant tel qu’il est sans aucune confusion possible, avec la parution du livre en illustration de ce billet. je ne lui ferai pas le plaisir de me commettre par un lien. je ne suis pas maso.

je m’étonne encore, et m’étonnerai toujours de ce que ce vieux réac homophobe, islamophobe et partisan des pires régressions sociales, comme la peine de mort, pouvait encore il y a peu officier sur une chaine d’infos en continu à y distiller ses idées putrides et régressives sans que sa direction ne s’ émeuve (si ce n’est que bien tardivement ) de ses présupposés idéologiques,  contraires aux valeurs républicaines et aux fondements moraux de notre pays, autrefois des droits de l’homme.(ça, c’était avant…). Mais pour une caste dominante qui, à gauche comme à droite, préfère s’en prendre à celles qui défendent nos libertés avec audace, où aux tenants de la stratégie front contre front,  plutôt qu’à une manif de fachos, Gabriac en tête,  qui adoptent volontiers un comportement violent d’inspiration nazie (comme le reportage d’hier soir sur M6 l’a clairement démontré),  plus rien ne m’étonne. j’aimerais tout de même  bien que le PS et son gouvernement s’investissent un peu plus dans la lutte pour la préservation de nos libertés fondamentales que dans celui qui consiste à comparer un peu trop systématiquement Mélenchon à Le Pen et à démanteler des camps de Roms dans la pure continuité du sarkozisme, sans aucune solution de relogement. Car non, le FN et le Front de Gauche, ce n’est franchement pas la même chose. Les uns se battent au quotidien pour défendre vos libertés, les autres pour les supprimer. Et moi, je sais pour quoi je milite politiquement… plutôt que de naviguer à vue en me contentant de préserver mes petits intérêts électoraux et personnels si mesquins, au risque d’oublier l’essentiel : l’équilibre social et le respect des valeurs démocratiques et républicaines. De plus en plus gravement menacées à mon sens par la banalisation du mal. Aussi, il m’est nécessaire de dénoncer des gens comme ce prétendu journaliste si aveuglé idéologiquement, qui ne voit aucun scrupule à mettre en lumière, avec une sympathie coupable des gens aussi peu recommandables que  Thierry Meyssan, Bernard Lugan,  Alain Soral, DieudonnéÉric Zemmour qui malgré son éviction d’ONPC, sévit toujours hélas… pour le plus grand mal être de notre commune humanité.

Et dire que ce Ménard là fût secrétaire général de Reporters Sans Frontières… qui est sensé défendre les droits de l’homme desquels participe la nécessité d’un journalisme indépendant… Misère de notre journalisme hexagonal, qui ne sait guère se préserver de ses propres démons. Paraitrait que ce Ménard là songerait à briguer la mairie de Béziers. Il pourra maintenant qu’il annonce la couleur se présenter sous les couleurs du FN qui selon les médias autorisés à le vent en poupe… De l’opportunisme, peut-être, comme Collard ? #jedisçajedisrien

Place au peuple, bon sang, place au peuple ! Et…

No Passaran !

Nota bene : dans la même veine de "désintox antifa", l’un de mes prochains billets sera consacré à la désacralisation d’un autre tenant du confusionnisme : Asselineau. Un premier avant-goût ici.

¹ On pourra s’aviser de ce que ces deux sujets ne sont pas tout à fait sans rapports en consultant cette petite conversation sur Google +, pour ceux qui l’ont… Merci d’ailleurs, tant que j’y pense, à David Cohen pour m’avoir inspiré sans le vouloir ce billet.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 127381 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte