Magazine Santé

MOBILITÉ du patient âgé: Les oignons aux pieds, une déformation majoritairement héritée – Arthritis Care & Research

Publié le 22 mai 2013 par Santelog @santelog

MOBILITÉ du patient âgé: Les oignons aux pieds, une déformation majoritairement héritée – Arthritis Care & ResearchCette étude de Harvard nous révèle que chez les européens, certaines affections fréquentes du pied telles que les oignons (hallux valgus) et autres déformations des orteils, comme les orteils «  en marteau ou en griffe  » sont hautement héréditaire, selon l’âge et le sexe. Ces premières conclusions de la cohorte Framingham Foot Study publiées dans la revue Arthritis Care & Research de l’American College of Rheumatology (ACR) pourraient permettre une prévention plus précoce de ces affections du pied responsables de perte de mobilité chez les patients âgés.

De précédentes études indiquent une prévalence de près de 60% des déformations du pied chez les personnes âgées entraînant une mobilité et une qualité de vie réduites. Les oignons affectent environ 23% des adultes et 36% des plus de 65 ans, selon les auteurs. Si des facteurs comme le sexe féminin, l’âge ou l’IMC élevés sont déjà connus, ce n’est pas le cas des facteurs génétiques pouvant être également impliqués.

L’étude menée par le Dr Marian Hannan de la Harvard Medical School (Boston) a porté sur 1.370 participants à la cohorte Framingham du pied, âgés en moyenne de 66 ans et dont 57% étaient des femmes. Les participants ont subi des examens pied pour identifier l’hallux valgus, les autres déformations des orteils et l’atrophie plantaire. Les chercheurs ont estimé l’héritabilité en utilisant un logiciel qui analyse les données génétiques familiales. Leur analyse montre,

·   que la prévalence des oignons, de déformation moindre des orteils et de l’atrophie plantaire est respectivement de 31%, 30% et 28%,

·   l’Hallux valgus et la déformation des orteils qui affectent au total une personne âgée sur 2, s’avèrent hautement héréditaire selon l’âge et le sexe.

·   L’atrophie plantaire atrophie des tissus mous n’a pas de caractère d’héritabilité.

Toutes ces affections fréquentes du pied sont donc très héritées chez les hommes et les femmes d’origine européenne, conclut le Dr Hannan qui suggère de mieux comprendre cette génétique pour une prévention plus précoce.

Source: Arthritis Care & Research DOI: 10.1002/acr.22040Hallux valgus and lesser toe deformities are highly heritable in adult men and women: The Framingham foot study (Visuel © koszivu – Fotolia.com)

MOBILITÉ du patient âgé: Les oignons aux pieds, une déformation majoritairement héritée – Arthritis Care & Research
Lire aussi: HOSPITALISATION et mobilité : Quelques pas « remettent sur pieds » plus vite les patients âgés


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 62405 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine