Magazine Culture

Benjamin Stora et Médiapart : entre censure et calomnie

Par Sergeuleski

  

   Suite au billet de Benjamin Stora qui a pour titre « Messali Hadj raconté par sa fille »

Et le commentaire suivant du 21/05/2013, 19:10 Par polig : « Le travail de Stora dans la sale affaire Algérienne est capital. C'est le meilleur sur le sujet. Tant mieux si le pouvoir le dédaigne (il a des soucis et c'est très bien). Il n'en fera que mieux son travail. Il y a des gens qui comptent sur des types comme lui. Qu'il ne l'oublie pas. »

En réponse à ce commentaire que j’ai jugé complaisant, je me suis permis de poster le commentaire suivant - analyse à propos de la démarche de Monsieur Stora déjà publiée sur Médiapart à plusieurs reprises (le livre qui se rapporte au billet « Messali Hadj raconté par sa fille » n’est bien évidemment pas en cause) :

   Soit. Les crimes de la colonisation en général et ceux de colonisation algérienne en particulier avec Benjamin Stora,  chef de file... pour nous rappeler tous ces crimes, colloque après colloque, conférence après conférence, entre deux voyages en Algérie et une risette aux dirigeants de ce pays totalement discrédités auprès d’un Peuple autant humilié par la colonisation que par l’échec de son indépendance...

Un Benjamin Stora qui se propose de célébrer un Albert Camus pourtant  incapable d'envisager une Algérie qui ne soit pas française, en continuant de criminaliser le rôle de la France en Algérie dans une lecture univoque, tout en s'affichant avec les dirigeants algériens ; un Benjamin Stora qui appartient - et ça aussi c'est de l'Histoire ! -, à une communauté qui a fait le choix du refus d'une Algérie pour les Algériens...

Mais alors, à ce jeu, qui perd, qui gagne ?

Les grands perdants sont la justice et la liberté pour le Peuple algérien, et la place de la diplomatie française dans le monde car, la culpabilité vous rend muet et inopérant. La France doit-elle alors partager le sort de l'Allemagne (géant économique et nain politique et diplomatique) ? Ou bien se résoudre à faire les guerres qu'on lui demande de mener ? Certainement pas.

Les grands gagnants sont l'Etat algérien et cette coalition américano-israélo-sunnite qui prétend décider dans une région qui s'étend de Casablanca à Bagdad (et bientôt à Téhéran ?) qui vivra, où, sous quel régime et dans quelles conditions.

   Réaction de Monsieur Stora :


21/05/2013, 21:55 Par Benjamin Stora

Monsieur, quand vous m'insulter article après article,  billet après billet, vous ajoutez aussi l'antisémitisme en écrivant, "qui appartient à une communauté....". Avec mon profond mépris, et mon étonnement à vous trouver dans un site comme Mediaprt.... B.S.

   Ma réponse au commentaire de Benjamin Stora le 21/05/2013 à 21:55


"Antisémitisme"...

Comme c'est intéressant cette accusation sans fondement. Vous non plus... faut pas vous pousser bien fort ; votre recours au chantage à l'antisémitisme confirme mon analyse à votre sujet (accusation et chantage qui sont devenus aujourd'hui, tout comme hier le patriotisme et le nationalisme, le refuge des crap....) : vos intentions ne sont pas "pures", loin s'en faut. Dans le cas contraire, vous auriez su gérer ce commentaire qui est le mien ; propos déjà formulés sur Médiapart à de nombreuses reprises.

Et puis, comment pouvez-vous demander qu'un commentaire soit censuré ou accepter qu’il le soit ?

Aucun homme d’honneur, honnête et de bonne foi accepterait une telle entrave à la liberté d’expression.

Je compte donc sur vous pour que mon commentaire à votre sujet soit à nouveau republié.

***

   Mon commentaire ne sera jamais re-publié. Mais… fallait-il le préciser ?

   En conclusion, qu’il soit ici permis de dire avec la plus grande clarté ce qui suit : on reprochera à Monsieur Stora d’outrepasser ses droits et ses compétences en tant qu’historien et de travailler non pas à la réconciliation des Peuples français et algérien  - réconciliation sans objet parce que… sans fondement : en effet,  Français de France, rendez-vous en Algérie, vous y serez très bien reçus par la population, dans les grandes villes comme dans les campagnes...

On reprochera à Monsieur Stora d’apporter sa pierre à l’édifice d’une réconciliation d’intérêts géopolitiques inter-étatiques qui n’ont que peu à voir avec le bien commun, la justice et la liberté des Peuples de la Méditerranée, et en premier, le bien-être du Peuple algérien.

 ___________________


Pour prolonger : cliquez Benjamin Stora, l'Algérie, la France et nous...



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sergeuleski 6225 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines