Magazine Culture

On respire, on détend les masséters, voilà, tout va bien, tout est sous contrôle, ‘est fini

Publié le 23 mai 2013 par Pimprenelle2

Voilà, ça va mieux hein, on s’est retrouvé, rien n’a changé, tout est à sa place, comme figé. Vous vous étiez inquiétée, vous, vous vous étiez fait du soucis. Enfin ça c’est la traduction politiquement correcte, la version édulcorée de ce que vous avez vécu aujourd’hui. Avouez ! Avouez les cotonneuses que vous comme moi vous avez, dans un premier temps râle, puis pesté, et enfin hurlé en silence à vous en faire péter les tympans par voie interne, vous êtes bouffé la manucure (les ongles hein, pas la dame) avez tiré sur votre lissage brésilien à le transformer tel un Bolduc en anglaises émigrées dans la petite maison dans la prairie. Et puis vous avez découvert l’étendue de votre vocabulaire charretier, avec les boucs l’âne et toute la crèche, style p… de v… de m… de b… à c…

Car cela aurait pu être une belle journée, certaines devaient même être assez fières de leur ponte du jour, pariant quelques kopeck de sansonnet sur la Une à venir, se voyaient déjà en haut de l’affiche. Oui mais voilà, un petit hoquet, fureur et tremblements, humeur en mode en berne, style va vivre ta Life en beauté, en cuisine, enfin où tu veux mais HC oublie, il botte aux abonnés absents, des heures durant, pour finir sur la route vers l’inconnu en corbillard 404

20130522-221708.jpg

Aaaaaaahhhhhhhhhh aaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhh aaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!! Nnnaaaaaaannnnnnnnnn pas ça ! Vous avez perdu votre maison, votre hébergeur, votre nid douillet que vous partagez avec vos colocs des copines virtuelles, celles auxquelles vous vous êtes attachées sans même les avoir rencontrées. Vous vous dites que c’est trop tard, fini, fichu, adieu cocottes poulettes damoiselles, adieu, ad vitam eternam, asta la vista baby … Bref vous vous tapez une bonne crise de paranoïa en mode hystérique.

Et puis c’est revenu, Hellocoton nous a été rendu comme si voilà hein, rien vu pas pris, inchangé, un poil figé telle front de Nicole Kidman. On sentait bien que cela avait travaille dur, les mains dans le moteur, le cambouis et tutti quanti, alors les enjoliveurs et les pare-brise de la 404, suis sûre de ne pas être la seule à espérer ne pas avoir à s’y mirer demain …


Classé dans:humeur Tagged: bug, hellocoton, hoquet

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pimprenelle2 679 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines