Magazine Cinéma

Critique : « Only God Forgives » de Nicolas Winding Refn

Par Cannes En Live !
Critique : « Only God Forgives » de Nicolas Winding Refn

Fiche du film Critique Bande annonce Photos

Critique : « Only God Forgives » de Nicolas Winding Refn

Only God Forgives (2013)
Only God Forgives
Compétition

Un film de : Nicolas Winding Refn
Date de sortie : 22 mai 2013

Casting : Ryan Gosling, Kristin Scott Thomas, Vithaya Pansringarm, Gordon Brown, Tom Burke , Yaya Ying , Joe Cummings , Sahajak Boonthanakit

Durée : 1h30
Genre : Thriller, Drame
Scenario : Nicolas Winding Refn
Musique : Cliff Martinez
Budget : 4 800 000 $
Pays : Danemark, France

Synopsis : À Bangkok, Julian, qui a fui la justice américaine, dirige un club de boxe thaïlandaise servant de couverture à son trafic de drogue. Sa mère, chef d’une vaste organisation criminelle, débarque des États-Unis afin de rapatrier le corps de son fils préféré, Billy : le frère de Julian vient en effet de se faire tuer pour avoir sauvagement massacré une jeune prostituée. Ivre de rage et de vengeance, elle exige de Julian la tête des meurtriers. Julian devra alors affronter Chang, un étrange policier à la retraite, adulé par les autres flics …

Critique : « Only God Forgives » de Nicolas Winding Refn

Moyenne
Critique : « Only God Forgives » de Nicolas Winding Refn

Olivier
Critique : « Only God Forgives » de Nicolas Winding Refn

Nicolas
Critique : « Only God Forgives » de Nicolas Winding Refn

Jérôme



Il paraît que toute sélection d'un bon festival comporte son lot de bonnes surprises et surtout une grosse déception au moins. Alors oui cette sélection est bien réussie car l'attente de cet après "Drive" était aussi grande que notre consternation actuelle.

Le vide de cette épreuve de 90 minutes ultra violente, stylisée jusqu'à l'excès ne nous a apporté que le plaisir de sortir de la salle. Malgré quelques scènes hypnotiques et une photographie extrêmement travaillée et soignée, on a souffert et on cherche encore le pourquoi de ce film. Quant aux belles couleurs, mieux vaut aller visiter l'exposition de Marc Chagall à Paris que de s'enfermer voir cet OVNI qui reprend de "Valhalla Rising" et de "Bronson" plus du sacrosaint Drive mais que je trouve prétentieux et bien vain au sommet. Ryan Gosling est par dessus le marché insipide et inexpressif...le film divise le public. On laisse ce spectacle aux amateurs.

Jérôme

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cannes En Live ! 1263 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte