Magazine Beauté

〖#9〗 Touriste Japonais à Porto

Par Elisa__beth_ @Elisa__Beth_
Jour 2 : Au coeur du vieux Porto !
Mais avant, grasse matinée pour Doudou qui avait légèrement abusé des Caïpirinhas la veille. Après un réveil au son de ma douce voix, un Dolipane et une bonne douche, il était près à vadrouiller !
On a commencé en douceur. J'entends par là qu'on a fait à peine deux pas pour nous rendre au Palacio da Bolsa à côté duquel nous logions.
Ancien couvent, il se situe derrière l'église São Francisco. En 1832, il fut ravagé par les flammes. En 1834, la reine Maria II ordonna sa reconstruction qui fut entièrement financé par l'association des commerçants de la ville. Depuis, le bâtiment leur appartient (c'est leur chambre du commerce et d'industrie). Bien que des visites guidées soient possibles, il est interdit de prendre des photos à l'intérieur. On a eu la chance d'avoir une guide sympa qui nous a laissé prendre une petite photo dans le salon arabe (qu'il est possible de louer pour une réception...)
〖#9〗 Touriste Japonais à Porto〖#9〗 Touriste Japonais à Porto
Après notre visite, nous sommes partis à la découverte des vins portugais. J'ai, entre autre, appris que la production de vin au Portugal ne se limitait pas au porto et au vinho verde. D'origine portugaise, j'ai honte de découvrir ça à 25 ans :/
〖#9〗 Touriste Japonais à Porto〖#9〗 Touriste Japonais à Porto〖#9〗 Touriste Japonais à Porto
En sortant du palais, on a eu la désagréable surprise de voir le sol mouillé. On est vite allé se réfugier à l'Eglise São Francisco.À Porto, l'ordre Franciscain a été créé en 1223. Mais ce n'est qu'en 1244 qu'il lui fut permis de construire une petite église dédiée à Saint François d'Assise. L'église telle qu'on la connait aujourd'hui fut construite entre 1383 et 1425.Au XV° et XVI° siècle, plusieurs familles nobles ont fait de cette église leur panthéon. Avec les 500kg d'or qui recouvrent l'intérieur, c'est ce qui fait de cette église un site incontournable de la ville.
〖#9〗 Touriste Japonais à Porto〖#9〗 Touriste Japonais à Porto〖#9〗 Touriste Japonais à Porto
Après une bref pause déjeuner, on a continué notre découverte du vieux Porto avec l'Estação São Bento. Inauguré en 1896, c'est la principale gare de la ville. Elle porte le nom du couvent carmélite qui se situait au même endroit. Les halls de la gare sont recouverts d'Azulejos (faïences portugaise) qui représentent l'histoire de la ville mais aussi des scènes du quotidien...
〖#9〗 Touriste Japonais à Porto〖#9〗 Touriste Japonais à Porto
C'est sous la pluie que nous nous sommes ensuite dirigés vers la Torre dos Clerigos. Construite entre 1754 et 1763, elle mesure 76 mètres de haut ce qui en fait le plus haut clocher du pays. Dans un élan de courage, on est monté au sommet. Même si on a craché nos poumons, on n'a pas regretté le voyage. Le panorama sur la ville est à couper le souffle ! Constatez par vous même :
〖#9〗 Touriste Japonais à Porto〖#9〗 Touriste Japonais à Porto
Après la descente, on s'est dirigé du côté de la rua das Carmelitas pour flâner dans la livraria lello : plus ancienne librairie de la ville (1869) et plus belle du monde (selon moi ^^). Une fois encore, il est interdit de prendre des photos à l'intérieur. Vous avez dit agaçant ?Et, pour terminer cette journée, on est allé faire du shopping du côté de la rua Santa Catarina où je me suis offert une magnifique paire d'escarpin. On est passé devant le célébrissime café Majestic (1921) où j'ai eu le plaisir de dîner le soir même dans une ambiance très belle époque.
〖#9〗 Touriste Japonais à Porto〖#9〗 Touriste Japonais à Porto
Voilà pour cette première journée de tourisme intensif à Porto. La suite de notre séjour arrive très bientôt ;) Mais, avant de partir, je vous laisse avec une belle photo de la majestueuse Torre dos Clerigos !
〖#9〗 Touriste Japonais à Porto
Bisous, bisous les loulous ;D

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elisa__beth_ 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte