Magazine Amérique latine

Navigations de printemps et essai du RM1060

Publié le 23 mai 2013 par Laurent Carré

Cette année, une première nav pour se mettre en jambe début avril. Seulement un week end: samedi très beau avec pas mal de vent, du coup on est rentré dans la golfe du Morbihan pour aller déjeuner à l'abri de la plage de l'île au Moines puis sortie du golfe pour une nuit à La Trinité. Le lendemain un vent un peu musclé de sud est nous oblige à tirer des bords pour retourner au Crouesty. Cela permet de constater que la bateau essayé (un Delphia 37 quillard) ne marche pas trop mal mais manque de raideur à la toile.

Le 27 on repart, mais cette fois en famille et pour essayer un RM10.60. Ces bateaux construits en bois-epoxy avec un intérieur lumineux avec une vue directe sur l'extérieur sont actuellement très en vogue mais rien ne vaut un essai en mer pendant une semaine pour juger du comportement et de l'habitabilité d'un bateau. Pour se mettre en jambe, un petit aller-retour sur Houat Treac'h ar Goured. Avec un vent de nord pas vraiment un bon abri, mais pour déjeuner cela devrait pouvoir le faire. Il y a bien la solution d'aller juqu'à Treac'h ar Salus au sud, mais cela fait un bon bout en plus et de toute façon le mouillage est très rouleur.

IMGP6891_resize
Le mouillage vu du cockpit de Kreiz Ar Mor notre RM1060. Désert pour un dimanche, mais il faut dire qu'il fait un peu frisquet.

IMGP6907_resize
La petite bande de sable et roche qui relie la plage à l'ilôt de Er Yoch nous protège du clapot à marée basse.

DSC_5608
Une nouvelle barreuse de choc. Noelynn, bientôt 5 ans, contrôle en douceur au stick la trajectoire du bateau au près de retour vers le Crouesty.

Le lendemain, le vent n'est plus au rendez-vous et c'est au moteur pendant une bonne partie du trajet que nous rallions Port-Tudy pour un petit séjour à Groix.

IMGP7061
Par chance, nous avons une place au ponton, car avec le vent de nord-est qui s'annonce l’avant port serait intenable. Il est d'ailleurs complètement déserté.

IMGP7060
Le lendemain le vent monte encore et on annonce du nord jusqu'à 6-7. Pas vraiment l'idéal pour une ballade familiale et nous décidons donc de nous rabattre sur la visite touristique de Groix que nous n'avions jamais eu l'occasion de faire.

IMGP7047
Cela nous a permis de faire des photos de près des deux phares de l'île et de visiter depuis la terre des mouillages rarement accessibles comme le port Saint-Nicolas.

Le lendemain, le vent est toujours soutenu, mais nous décidons de tenter notre chance vers Lorient. Ce sera vent et courant dans le nez et il nous faut presque 3 heures pour faire les 6 milles qui séparent Port Tudy de Port Louis. C'est un bon test pour les qualité du bateau au près serré.

Il y a entre 15 et 18 nœuds réels et nous sommes sous grand-voile 1 ris et trinquette. Le bateau est bien raide, par contre les angles par rapport au vent apparent n'ont rien de spectaculaires (autour de 40°). Mieux qu'avec un dériveur intégral, mais loin d'un quillard taillé pour le près.

Après une escale à Port Louis un peu trop calme (pluie + 1er mai) nous remettons le cap vers le Crouesty. Après un jolie rencontre dans la passe sud, l'Etoile Polaire de la flotte Etoile Marine.

IMGP7063
Il y a toujours 15 nœuds de vent, mais comme nous allons être au portant, nous mettons tout dessus pour voir comment le bateau marche aux allures ou il doit pleinement s'exprimer. Petite déception car nous avons du mal à dépasser les 7 nœuds. Le bateau marche bien mais je m'attendais un réel différentiel de vitesse avec le Feeling 36. Peut-être un manque d'expérience de notre part, mais en tout cas des performances au portant sans éclat.

Par contre, il faut parler de son atout principal qui est la luminosité et la visibilité vers l'extérieur en navigation. Revers de la médaille: difficile d'avoir une réelle intimité à bord au port. Nous avons aussi quelques inquiétudes

IMGP7070
sur la température à l'intérieur si le soleil tape.

En conclusion: une navigation agréable mais nous n'avons pas été entièrement convaincu par la conception du RM10.60


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Swiss Rocks for Christmas

    Swiss Rocks Christmas

    --> On débute avec un groupe lucernois, Monotales, qui revient avec un 3ème album WEEKEND LOVE. Lorsqu’on entend le premier titre "Don’t Miss You Yet", un nom... Lire la suite

    Par  Lordsofrock
    CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • Cupcake fruits rouge topping citron

    Cupcake fruits rouge topping citron

    Les cupcakes c’est pour moi le gâteau de la flemme. C’est le goûter que je fais a mes enfants lorsque j’ai le goût de rien et la grosse flemme. C’est rapide à... Lire la suite

    Par  Sweetfood
    CUISINE, RECETTES
  • Critique Bluray: Dernier Train Pour Busan

    Critique Bluray: Dernier Train Pour Busan

    Titre original 부산행 Réalisation Yeon Sang-ho Scénario Yeon Sang-ho Acteurs principaux Gong Yoo Jeong Yu-mi Ma Dong-seok Sociétés de... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    DVD
  • Mon avis sur le Sony Xperia X Compact !

    avis Sony Xperia Compact

    Salut à toutes et à tous, Même à Noël, on ne chôme pas du côté de Geekirc ! Oui, j’espère que vous avez passez un très bon réveillon avec ceux que vous aimez!... Lire la suite

    Par  Taytay92i
    HIGH TECH, INFORMATIQUE
  • Top albums 2016

    albums 2016

    10- King Creosote - Astronaut Meets Appleman J'étais jusqu'à présent complètement passé à côté de la carrière de cet écossais pourtant éminemment productif (plu... Lire la suite

    Par  Lamusiqueapapa
    CULTURE, MUSIQUE
  • Ingeborg Bachmann – Après ce déluge (Nach dieser Sintflut)

    Ingeborg Bachmann Après déluge (Nach dieser Sintflut)

    Après ce déluge j’aimerais voir la colombe et rien que la colombe encore une fois sauvée. Je sombrerais sans doute dans cette mer ! si elle ne s’envolait si ell... Lire la suite

    Par  Stéphane Chabrières
    POÉSIE, TALENTS
  • American Pastoral - Ewan McGregor (2016)

    American Pastoral Ewan McGregor (2016)

    L’Amérique des années 60. Autrefois champion de sport de son lycée, Seymour Levov, dit « le Suédois », est devenu un riche homme d’affaires marié à Dawn,... Lire la suite

    Par  Just1
    CULTURE

A propos de l’auteur


Laurent Carré 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte