Magazine Médias

Contre l'évasion ? L'UE vise le même enfer fiscal pour tous

Publié le 24 mai 2013 par Copeau @Contrepoints

Derrière la motion censée dissuader l'évasion fiscale se dissimule en fait la vraie motivation des eurocrates : l'harmonisation fiscale.

Par Daniel Hannan, depuis Oxford, Royaume Uni.

Contre l'évasion ? L'UE vise le même enfer fiscal pour tous
Dans quelques heures, les députés européens voteront sur une motion censée dissuader l'évasion fiscale massive, mais dont la vraie motivation est en fait l'harmonisation fiscale. Les propositions raisonnables du gouvernement britannique pour un meilleur échange d'information sur ce que les multinationales paient – des propositions qui étaient censées être mondiales plutôt qu'européennes dans leur champ d'application – ont été dépassées par diverses tentatives de créer une base d'imposition consolidée dans l’UE.

L’harmonisation des taxes professionnelles – des impôts indirects en particulier – n'est pas nouvelle : l’idée remonte aux années 1970. Mais les eurocrates ont été ébranlés par la crise de l'union monétaire, et sont de retour avec une nouvelle urgence à l'ordre du jour. Parmi les idées jetées sur la table on trouve des prélèvements liés aux émissions, une taxe sur les e-mails, des droits aéroportuaires et bien sûr, la taxe sur les transactions financières. Naturellement, l'UE préfèrerait taxer les entreprises plutôt que les particuliers – même si, bien sûr, une entreprise ne paie pas plus l'impôt sur les sociétés que votre téléviseur ne paie la redevance audiovisuelle. Toutes les taxes sont, d'une façon ou d’une autre, les impôts des particuliers.

Voyez ce que notre "influence" en Europe vaut vraiment. Si nous avions simplement poursuivi le but d’une information échangée mondialement au G8 et au G20, ça nous aurait peut-être mené à quelque chose. Mais, parce que nous sommes dans l'Union européenne, l'idée est devenue irrémédiablement empêtrée dans la volonté de la Commission européenne d’un afflux de revenus indépendants.

Levez la main ceux qui pensent que les impôts seront harmonisés vers le bas. Il n'est pas étonnant que – malgré les protestations des eurocrates déguisés en "hommes d'affaires" – des industriels et des financiers britanniques regardent de plus en plus au-delà de l’UE défaillante.

---
Sur le web.
Traduction : Laurett pour Contrepoints.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Copeau 583999 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte