Magazine Basketball

Intersaison 2013/2014 : l'heure des choix pour les Knicks

Publié le 24 mai 2013 par Insidebasket @insidebasket

Les New York Knicks sont en ce moment en plein territoire inconnu, tout juste éliminés du second tour des Playoffs. La réussite exceptionnelle de la Big Apple est la conséquence du travail de fond fournit par des joueurs qui ne feront probablement plus partis de l'effectif la saison prochaine.

Les Knicks ont réussi à surfer sur une vague de talents à prix élevé associés à des role player, terminant 2e de la conférence Est avec un bilan de 54 victoires pour 28 défaites. Un scénario qui sera dur à répéter, car ces joueurs risquent de demander une reconnaissance salariale que ne peut endurer l'équipe.

Le meilleur scénario

Les Knicks doivent beaucoup d'argent à peu de joueurs. Tyson Chandler, Carmelo Anthony et Amar’e Stoudemire pèsent environ 58,2 millions $ combinés, ce qui couvre potentiellement l'ensemble de la masse salariale autorisée.

Il impossible pour New-York d'échapper au dépassement du plafond, le seul scénario qui les sauverait, est plutôt évident : une équipe accepterait de prendre en charge le contrat massif de Stoudemire en cédant 2/3 joueurs solides en rotation pour les Knicks. Ces chances sont incroyablement minces, laissant les Knicks payer certaines lourdes pénalités financières.

2013_amare_stoudemire.jpg

Les chances sont toutes aussi minces que J.R. Smith choisisse d'accepter son option de joueur à 2,9 millions $ pour retourner au sien de l'effectif la saison prochaine.Deux sign-and-trade s'imposent.

Le meilleur 5 possible : Felton, Shumpert, Anthony, Smith (via Atlanta), Chandler

Le pire scénario

Avec son titre de sixième homme de l'année, J.R. Smith va demander un salaire très élevé cet été, un effort financier qui met en danger les Knicks. Car au-delà de son statut de star, les bosseurs de l'ombre que sont Kenyon Martin, Pablo Prigioni, Chris Copeland sont également en fin de contrat, et n'hésiteront pas à changer d'équipe pour un meilleur contrat. New York s'est appuyé fortement sur ces joueurs de rôle cette saison.

2013_JR_smith.jpg

Sans eux l'année prochaine, il est impossible de répéter le succès de 2012-13. C'est donc une situation délicate à double tranchant, payer J.R. Smith ou conserver sa rotation ?

Article rédigé par Antoine Abela

Tableau des salaires :

2013_knicks_salary_cap.png


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Insidebasket 67384 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines