Magazine Culture

Les 5 premiers conseils de Mark Stolaroff

Publié le 25 mai 2013 par Monartiste
  1. Kickstarter ou IndieGoGo?

Kickstarter! C’est l’une des premières questions que je me suis posé et ma réponse, même si elle n’est pas totalement objective (tout d’abord, je n’ai jamais lancé une campagne sur IndieGoGo),et je suis un inconditionnel de KICKSTARTER. Vous pourriez probablement aller regarder les statistiques quelque part qui comparent les plus grosses sommes d’argent levées pour les projets de films sur Kickstarter et pour tout vous dire, je ne sais rien de tout ça !

Ma première recommandation est d’utiliser Kickstarter en tant que contributeur et comme créateur. Je pense en effet que l’interface Kickstarter a des kilomètres d’avance sur IndieGoGo tant pour le participant que pour le porteur de projet ; en réalité, surtout pour l’investisseur. Pour plusieurs types de projets, qui utilisent le même processus d’achat, Kickstarter est beaucoup plus adapté. Les mises à jour que vous recevez sur les projets sont également meilleures avec Kickstarter. Après avoir cliqué sur la plate-forme de Kickstarter pour voir les statistiques et garder une trace du projet, je peux vous dire qu’il est très bien conçu et s’améliore constamment. Ils ont même une super application iPhone. Mais voici la principale raison: vous allez obtenir plus d’ «argent venant d’inconnus » sur Kickstarter que sur IndieGoGo. Je ne peux pas vérifier cela, bien sûr, mais je suis convaincu que c’est vrai. J’ai demandé à chaque contributeur, de me dire comment ils ont connu et entendu parlé de notre projet et plusieurs personnes nous ont trouvé à travers la plate-forme – certaines pages fonctionnelles (comme les meilleurs progressions ou les projets les plus populaires), sur la page des recommandations de Kickstarter, d’autres utilisent aussi la recherche à travers les catégories. Le tableau de bord Kickstarter vous montre également cette information. Au moins trois contributeurs nous ont trouvés après avoir participé pour Veronica Mars. IndieGoGo pour sûr n’a pas de projet de Veronica Mars sur sa plate-forme.

2- Lancement de la campagne avant ou après le tournage? Cela dépend ! désolé pour la réponse effrontée, mais ça dépend vraiment. Si vous avez un peu d’argent pour commencer votre film, j’aime l’idée d’utiliser Kickstarter pour la post production et la distribution, comme je l’ai déjà fait deux fois. Si votre histoire n’est pas facile à expliquer ou s’il n’y a pas une bonne raison pour que les  gens se mobilisent ontribuer à ce moment là lié à une actualité, ni de façon de relier les gens au projet, le fait d’attendre pour montrer quelque chose peut aider. Les gens vont toujours vouloir du solide – un film bien tourné, bien joué, bien écrit – quel que soit l’histoire ou le genre. Toutefois, si vous faites un documentaire avec une forte résonnance sociale, vous n’avez pas besoin de ces images pour « vendre » et communiquer sur votre projet à des amis et des partisans de cette cause. Ces types de projets se font très bien avant le tournage. Il y a une distinction importante entre ces deux types de projets. Les gens aiment se sentir utiles d’une certaine façon et de participer à la reconnaissance d’une cause ou à l’intelligence collective. Si vous suppliez les gens d’investir  dans un film de science fiction, d’horreur ou une comédie, que vous voulez absolument faire, beaucoup d’entre eux vont vous rejeter. Mais, si vous créez un film d’horreur original et attractif dans lequel les gens peuvent obtenir un avant-goût de ce que vous faîtes, ils vont vouloir faire partie de celui-ci.

3-Choisissez votre objectif à bon escient.

Je vous jure, certaines personnes définissent le montant qu’ils souhaitent demander selon le montant nécessaire pour terminer leur projet. Mais cela ne peut fonctionner comme cela ! Comme vous le savez, avec Kickstarter, il y a la règle du tout ou rien (c’est une des raisons pour lesquelles cela fonctionne si bien et ce, dans un temps limité). Mais vous devez regarder votre situation – le genre de projet, le montant des contributions apportés sur les autres projets et sur combien vous pouvez compter en touchant votre propre communauté, etc – et de déterminer un montant raisonnable et probable que vous pouvez augmenter. Il y a deux inconvénients à choisir le mauvais montant. Si vous prenez trop faible, il sera difficile de garder les gens motivés à continuer à pousser votre campagne une fois que vous élevez votre objectif (c’est ce qui s’est passé pour nous lorsque nous avions atteint notre objectif 4 jours avant la fin de la campagne). Mais c’est  toujours préférable à ne pas l’atteindre du tout. Non seulement vous aurez fourni un dur travail pour rien mais en plus vous serez  en difficulté pour débuter votre film (bien sûr, un échec n’est pas toujours négatif, il peut vous apprendre beaucoup, cela vous amène notamment à vous poser la question : les gens veulent-ils voir ce film, l’ai-je bien présenté, me suis-je vraiment bien engagé dans la campagne. Le scénario idéal est celui qui sort de l’ordinaire, qui est un peu hors du commun, avoir une communauté prête à vous aider et vous pouvez alors avoir une date limite à votre avantage pendant que vous vous battez dans les dernières heures pour atteindre votre objectif. J’ai vu des projets avec un objectif ambitieux réussissant à recueillir beaucoup d’argent grâce à leur engagement.  Rappelez-vous : certes, de nombreux projets ces jours-ci s’élèvent à des nombres à 6 chiffres, or ils ont tous des raisons très précises d’être en mesure de les obtenir. Mais vous n’avez peut être pas toutes ces raisons. Récolter 15.000 $ voire 10.000 $ peut être incroyablement difficile.

4-Recommandations  à travers une vidéo. Comme je l’ai dit à maintes reprises dans mes cours, et je ne cesse de le répéter, faites une vidéo. Il n’y a rien de plus préjudiciable pour attirer un potentiel contributeur de ne pas avoir assez d’information sur votre projet. Pourquoi contribuerait-il si vous ne donnez pas d’information. Vous devez donner envie d’y participer et la vidéo est le meilleur moyen. Il y a quelques grands classiques de vidéos de crowdfunding ici (en voici une favorite récente). Certaines se propagent comme des virus, ce que l’on souhaite tous lorsque l’on réalise une vidéo sur le crowdfunding. Mais certaines sont difficiles à réaliser et parfois votre projet ne se prête pas à ce genre de traitement, ou peut-être que vous n’êtes tout simplement pas en mesure de poster la prochaine vidéo à succès. Ce n’est pas grave. Une vidéo ordinaire (comme la miennne) fonctionne parfaitement bien, même si ce n’est pas parfait. Il faut faire du mieux que vous pouvez sans vous tuer à la tâche ni même dépenser de l’argent. La notre semble, au mieux, passable (à certains passages, la vidéo parait très mauvaise). Cela serait super. Assurez-vous d’avoir un moyen de mettre un micro professionnel sur vos sujets (un VBL ou un micro sur une perche juste hors du cadre). Il est préférable que le réalisateur (entre autres) parle directement à la caméra et donc directement aux investisseurs potentiels. Ces vidéos fonctionnent mieux quand elles sont personnelles, honnêtes, authentiques et sincères. En réalité, la « performance » n’a pas à être parfaite. Cela dit, une bonne performance peut aller loin. Il est vraiment difficile de parler devant une caméra comme ça, beaucoup plus difficile qu’il n’y paraît. Henry dans notre vidéo est assez bon, mais tout ça c’est après de nombreuses prises et beaucoup de coupe (les plans de coupe / b-roll sont essentiels). En plus, Henry est un acteur professionnel. Si vous n’êtes pas face à la caméra, répétez. Travaillez vos textes jusqu’à ce que ça devienne bon. Nous n’avons pas eu le temps de le faire, mais si nous l’avions eu, cela nous aurait bien aidé. Comme je le disais, il faut pouvoir couper certains passages. Si vous avez déjà tourné votre film en utilisant votre métrage en tant que « b-roll », c’est idéal et ça marche très bien. Mais il y a toutes sortes de choses à couper. Regardez ce que nous avons utilisé dans la video de Jack et sur celle de Pig. Et je ne suis un grand technicien. J’ai posté celles-ci dans iMovie, vous n’avez donc pas besoin de dépenser de l’argent pour obtenir une vidéo décente. Le point le plus important de votre vidéo est de raconter l’histoire derrière l’histoire. Vous devez avoir une bonne histoire derrière l’histoire, parce que les amateurs et les passionnés (et c’est ce que vous essayez d’attirer) réagissent à ça. Parfois, cette histoire est plus intéressante que l’histoire dans votre film. Ma vidéo est-elle trop longue? Absolument! Kickstarter me dit que seulement 26% des personnes qui ont vu la vidéo l’ont regardé en entier.  Alors qu’est-ce que j’ai fait ? J’ai pensé à la stratégie à adopter. Qu’est ce qui va vous aider à faire de la communication au sujet de mon film ? Après que nous ayons dit de quoi traitait le film et quel était le message que nous voulions faire passer, c’est ensuite que nous l’avons annoncé à divers groupes qui je l’espère vont faire parler de notre campagne. C’est comme faire de la publicité.

5- Recommandations  à travers le texte de présentation. La sagesse conventionnelle veut que les gens regardent votre vidéo en premier, ensuite peut-être votre présentation. On pourrait donc penser que l’on ne doit pas prêter attention au texte.  NON! Encore une fois, il s’agit de montrer que vous maitrisez votre sujet. Votre texte, même si personne ne le lit, devrait renforcer et élargir l’information que vous donnez à votre vidéo. C’est aussi le lieu pour obtenir des informations que vous n’avez pas eu le temps d’inclure dans votre vidéo. Il ne doit pas être trop long, mais il doit être convaincant et attrayant. Utilisez des graphiques (vous pouvez ajouter des images et des vidéos, et vous pouvez ajouter des images qui ressemblent à du texte, comme cette campagne l’a fait). Vous pouvez voir à partir de la mienne les informations que je pensais importantes : « de quoi parle le film, la genèse du film; les membres de l’équipe; à quoi les fonds seront utilisés, comment fonctionne Kickstarter, etc. Votre texte doit inclure tous vos liens et  informations pour bien faire passer le message, et j’aime aussi mettre en valeur certains succès ou réalisations, surtout si vous avez besoin de plus d’espace pour expliquer certains d’entre eux. Vous pouvez modifier le texte tout au long de la campagne mais une fois la campagne terminée, tout est verrouillé. Alors assurez-vous de faire vos ajustements de dernière minute avant la fin. En effet, ces pages vont rester sur la plate-forme et les gens continueront à découvrir votre projet même après la fin de la campagne. Donnez-leur des instructions sur la façon dont ils peuvent contiuer à vous aider ou collaborer en dehors de la campagne sur Kickstarter.

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Monartiste 1279 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines