Magazine Cinéma

Les Quatre Cents Coups

Publié le 25 mai 2013 par Olivier Walmacq

les400coups

Genre: drame
Année: 1959
durée: 1h35

L'histoire: Antoine a une adolescence turbulente. Il ment à ses parents indifférents à son sort, vole, fugue. Son seul réconfort, il fait les quatre cents coups avec son ami René.

La critique d'Alice In Oliver:

Avec Les Quatre Cents Coups, sorti en 1959, le réalisateur, François Truffaut, signe son tout premier film et lance le cinéma de la Nouvelle Vague. Il lance également une nouvelle saga avec le jeune héros Antoine Doinel. Après Les Quatre Cents Coups, qui connaîtra un vif succès, le cinéaste signera quatre nouveaux films: Antoine et Colette, Baisers Volés, Domicile Conjugal et L'Amour en Fuite.
Comme je l'ai déjà souligné, Les Quatre Cents Coups remportera un vif succès. Il sera également bien accueilli par la presse et la critique cinéma.

Le film obtient plusieurs récompenses: le prix de la meilleure mise en scène au Festival de Cannes en 1959, le Prix Méliès et le prix du meilleur film étranger à New York. Au niveau de la distribution, ce drame réunit Jean-Pierre Léaud, Claire Maurier, Albert Rémy, Georges Flamant et Yvonne Claudie.
Avec Les Quatre Cents Coups, François Truffaut signe un drame personnel et largement autobiographique. Attention, SPOILERS ! Petit parisien de 14 ans entrant tout juste dans les affres de l’adolescence, Antoine Doinel sèche les cours et tente d’échapper à une vie familiale morne et à des parents absents.

400coups1

Avec son ami René, il fait l’école buissonnière, vivant de débrouille et partageant ses journées entre errances dans le Paris des années 50, chapardages, lectures de Balzac à la bougie et séances de cinéma. Antoine et René, deux gamins lâchés dans Paris découvrent la vie en faisant… les 400 coups.
Il n'est pas étonnant que ce film soit dédié à André Bazin, auteur du roman Vipère au Poing. Les Quatre Cents Coups est également un drame sur l'enfance. C'est aussi un film important dans le cinéma français puisqu'il signe l'arrivée et la révélation de François Truffaut.

Les Quatre Cents Coups contient tous les éléments du cinéma de la Nouvelle Vague: un décor 100% naturel, le langage de la rue, des personnages tirés du quotidien ainsi qu'une mise en scène léchée et rigoureuse. Avec ce tout premier film, on reconnaît déjà le style de Truffaut, passionné par les affres de l'enfance et de l'adolescence.
Ce sont des thèmes qui reviendront dans L'Argent de Poche et L'Enfant Sauvage, également réalisés par le cinéaste.

les_400_coups

Mais au-delà de la qualité de la mise en scène et de sa photographie, le film doit beaucoup à son interprète principal, le jeune Jean-Pierre Léaud, qui apporte une vraie dimension dramatique à son personnage. C'est aussi la grande force du film de François Truffaut, à savoir cette dimension humaniste dans une France intolérante et austère.
Antoine devra donc composer entre des parents injustes et incapables de lui montrer un peu de tendresse et d'affection, et un instituteur sévère et colérique.

A travers le jeune Antoine Doinel, François Truffaut semble également brosser le portrait d'une jeunesse parisienne en pleine révolte et annonçant la future révolution culturelle et sociale de 1968. En un sens, Les Quatre Cents Coups pourrait presque s'inscrire comme la suite logique de La Fureur de Vivre, le superbe film avec James Dean.
Bref, Les Quatre Coups mérite totalement son statut de grand classique du cinéma français. En deux mots: totalement indispensable !

Note: 18.5/20


LES 400 COUPS - Bande-annonce VF par CoteCine


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines