Magazine Football

FOOTBALL. Transfert: Neymar, la petite merveille brésilienne au FC Barcelone

Publié le 26 mai 2013 par Menye Alain
Neymar da Silva Santos Júnior

Neymar da Silva Santos Júnior

Neymar, qui avait reçu de son club de Santos un cadeau de luxe inouï – choisir à 21 ans entre le FC Barcelone et le Real Madrid – a décidé de rejoindre la Catalogne.

L’attaquant prodige brésilien revêtira le maillot Blaugrana au cours des cinq prochaines saisons.

"Lundi je signe mon contrat avec Barcelone. Je veux remercier les supporters de Santos pour ces neuf années incroyables", a écrit Neymar sur son compte Instagram. Après des semaines de rumeurs et de tractations, le club mythique du "roi Pelé" avait annoncé vendredi soir qu’il acceptait de se séparer de son petit prince, dont le contrat courait jusqu’à l’été 2014.

Selon des médias brésiliens et espagnol, le Real Madrid, en reconstruction après le départ de son entraîneur portugais José Mourinho, aurait fait une offre supérieure à celle du Barça, champion d’Espagne 2012-13 mais humilié en demi-finales de la Ligue des champions par les Allemands du Bayern Munich et trop dépendant du rendement de Messi.

Le site brésilien UOL affirme sans citer de source que le Real Madrid a offert 35 millions d’euros pour le transfert de Neymar, et un salaire annuel de 11 millions d’euros, contre les 28 millions pour le transfert et sept millions de salaire proposés pas le Barça. L’attaquant brésilien penchait malgré tout pour Barcelone, selon la radio espagnole Cadena Ser, rarement prise en défaut sur le marché des transferts.

Technique insolente, efficacité létale devant le but, l’attaquant à crête d’Iroquois a marqué 137 buts en 221 matches sous le maillot de Santos. Logiquement, il est devenu rapidement la coqueluche du Brésil, qui a déposé sur sa tête juvénile la lourde couronne de "nouveau Pelé".

Neymar porte d’autant plus les espoirs du pays du ballon roi pour la Coupe du monde 2014 que la Selaçao, cinq fois championne du Monde mais en pleine reconstruction et crise d’identité, pointe à la 19e place du classement mondial de la FIFA, la pire son histoire.

Lui-même n’a pas le même rendement en sélection qu’en club. Au point que beaucoup au Brésil, dont le champion du Monde 2002 et "Galactique" du Real Ronaldo, l’ont incité à s’exiler, pour progresser au contact des défenses intraitables du vieux continent.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Menye Alain 963248 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines