Magazine Culture

26 mai / Il était une fois

Par Blackout @blackoutedition
26 mai Il était une fois Il était une fois, l'imparfait et 'une fois' deux raisons pour que ça ne se reproduise plus. Un bus, normal, plein à craquer, crade et cahote entre deux arrêts. Deux mètres plus bas, entre deux paires de jambes un regard vert qui me regarde. Je rêve. Je soutiens ce regard d'un vert indéfinissable, il ne se détourne pas ; ébloui comme mille soleils dirait-on dans un mauvais feuilleton, je baisse les yeux. Vaincu certes, mais je ne rêve pas. Je la regarde à nouveau, oui, elle me sourit ! Petit à petit tous les passagers troublés sautent par la fenêtre, ne reste que nous deux et le chauffeur qui nous tourne le dos, il ne s'arrête pas aux arrêts, même blindés de monde. Je la regarde et ne vois pas dans mon dos, les laissés pour compte nous saluer d'un geste de la main, je la regarde elle me regarde et nous restons, chacun à sa place, à deux mètres l'un de l'autre. Je ne pourrais pas la décrire, je ne vois que ses yeux. Le bus avance mais plus de cahots plus de bruit de moteur de cargo plus de fumée qui rend malade, il glisse pour ne pas nous déranger. Soudain je me pose la question : de quelle couleur sont mes yeux pour qu'elle les regarde comme ça. C'est la première fois que je pense depuis que je la regarde. Soudain, sans détourner les yeux elle demande l'arrêt. Le bus s'immobilise, psschit les portes s'ouvrent, elle descend, je descends derrière elle. Il était une fois, l'imparfait et 'une fois' deux raisons pour que ça ne se reproduise plus.

Acheter "Elle Fait Mes Rides"

Tweeter

Suivre @blackoutedition

© Black-out


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Blackout 172 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines