Magazine Afrique

J-30 avant le retour aux sources !

Publié le 26 mai 2013 par Dioufaleyna
Vue aérienne de ma petite ville de Nilvange

Vue aérienne de ma petite ville

Dans un mois  ,  je débarquerai avec mes trois enfants  en France  après un voyage de nuit certainement chaotique digne du film « y-a-t-il un pilote pour sauver l’avion ? »  Ou plutôt y-a-t-il quelqu’un qui puisse m’aider à calmer mes enfants ??? D’ailleurs il ne faut pas que j’oublie mon stock de  Stilnox et de Lexomil !

N’appelez pas la protection de l’enfance, je plaisante !

Bref une fois arrivée à l’aéroport  nos péripéties ne s’arrêtent pas là, pour rejoindre ma Lorraine natale il me faudra encore prendre métro,  taxi, train  etc pour enfin retrouver la maison de mon enfance.

Tout ça avec des valises, mon ainé qui quand je vais lui demander de faire ceci ou de porter  cela va me rétorquer : « pourquoi moi ??? »,  une petite terreur qui adore se barrer quand ton attention est détournée un millième de seconde  et une petite chipie qui sera au dos et qui aura certainement décidé que ce jour là elle n’a pas envie d’y rester !!

Un voyage qui va surement  durer une éternité plus d’une douzaine d’heure, mais quand on aime on ne compte pas !

Je suis surexcitée, je compte les jours mais en même temps j’ai un peu peur car d’une part le  voyage risque d’être assez périlleux et quelque peu fatiguant et d’autre part car je redoute le retour au Sénégal.

Cela va faire près d’un an et demi que je n’ai pas revu ma famille, c’est long, trop long, et tous les skype , mails et  téléphones du monde ne comblent pas le manque , le vide que je ressens quand je pense à eux !

Alors ça y est dans un mois je vais les serrer dans mes bras, pouvoir leur dire de vive voix que je les aime, partager tant de choses avec eux, leur présenter  enfin ma fille  qu’ils ne connaissent que sur photo ou écran d’ordinateur, leur montrer comment mon ainé devient un  petit homme, comment son petit frère a tant grandit.

Je vais pouvoir retrouver ma petite ville , les amis que j’y ai laissé,  reprendre mes petites habitudes de sortie, de promenade ET …de shopping car en plus ce sera … les SOLDES !!!

Malgré ça mon séjour aura un goût amer, car je laisserai mon mari qui travaille  et donc ne peut pas se joindre à nous et puis les retrouvailles seront de courte durée, le temps passera certainement très vite et le jour des au revoir arrivera comme ça sans prévenir.

Et ensuite ?

Aurais-je hâte de retrouver mon petit chez moi au Sénégal?

Me rendrais-je compte que j’aime la vie Dakaroise ou au contraire  me rendrais-je  à l’évidence  que cette vie n’est pas faite pour moi.

Un séjour  à double effet kiss cool  qui m’apportera  certainement beaucoup de réponses à mes interrogations quotidiennes.

Espérons qu’en rentrant je n’aurais pas trop la nostalgie de mon petit chez moi Lorrain que j’ai  connu durant trente ans et que j’aborderais l’anniversaire de nos deux ans au Sénégal avec sérénité et pleins de projets et de perspectives en tête !!

En attendant  de me retourner le cerveau à mon retour, à moi : choucroute, munster, raclette, tartiflette, potée Lorraine, pommes de terre au roux …. Ah non je suis au régime !!

Une petite question  à toutes les personnes vivant à des milliers de kilomètres de chez eux :

A chaque séjour sur votre terre natale, le deuxième effet kiss cool c’est :

Cela renforce  votre conviction  selon laquelle vous aviez raison de tout quitter  et vous savourez  votre vie au bout du monde

OU

Vous regrettez ne serait ce qu’un peu d’avoir quitter votre terre natale ?

Pour finir  en ce jour spécial :

Bonne fêtes à toutes les mamans !

et merci à mes enfants  d’avoir fait de moi celle que je suis aujourd’hui , merci à eux d’illuminer ma vie chaque jour un peu plus , merci à eux d’avoir donné un sens à ma vie


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dioufaleyna 4244 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine