Magazine Culture

La petite boutique des horreurs

Par Apolline Mariotte @ApollineAM

Sur le site des anciens chantiers navals de Nantes vit un monde imaginaire, un bestiaire mécanique, fruit de l’imagination d’un ingénieur fantasque. Bricolant des mécanismes jusque tard dans la nuit, le machiniste farfelu parvint à reproduire un pou du ciel, audacieux bolide des illustres fous volants du début du XXe siècle. Non loin, un carrousel des mondes marins digne d’une aventure de Jules Verne précipite les curieux dans les abysses, à la merci d’un crabe géant et d’un calamar à rétropropulsion.

Dans ces lieux étranges, l’on se hasarde toujours plus loin. Sous une serre, dans une atmosphère tropicale, le règne végétal étend ses branchages, exhibant tout ce que la canopée sait produire et façonner. Un laboratoire de savant lunaire ou une authentique petite boutique des horreurs où l’on rencontre, derrière de rares spécimens de la flore, membracides, taupes foreuses et chenilles arpenteuses.

Des rangées de plantes carnivores révèlent leurs pièges lucifériens. Les Utriculaires, qui vivent en épiphytes, happent leur proie dans leur outre de capture. Les Rossolis engluent leur proie dans leurs poils glanduleux. Les Dionées referment leurs mâchoires sur leur proie. Les Népenthès emprisonnent leur proie dans leur urne. Quant à la Rafflésie, elle attire ses proies en dégageant une odeur de viande pourrie imperceptible par l’homme. Pièges à nasse, pièges à mucilage, cuiller à nectar pour les Héliamphores… Derrière leurs gracieux physiques, rhizomes souterrains et hampes florales aériennes, elles capturent, chacune à sa façon, leurs proies avec sauvagerie pour en assimiler tout ou partie et subvenir à leurs besoins.

Ces silhouettes prédatrices, ces visages carnassiers aux crocs acérés me rappellent vaguement quelque chose. Je l’ai sur le bout de la langue. Ah oui. La dernière vente privée de la marque aux carrés de soie.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Apolline Mariotte 546 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte