Magazine Culture

Daft Punk: RAM pour Rien A Manger?

Publié le 27 mai 2013 par Chacraboy @zicnlife

Vous êtes au courant, forcément, hein, tout le monde le sait, même Nabila, qui pourtant ne sait rien: le dernier Daft Punk est sorti. Il s’appelle Random Access Memories.

 Daft Punk: RAM pour Rien A Manger?

Après des mois de teasing, d’attente, de buzz comme on dit, l’album est arrivé. En apéro on a eu le « sympathique », « Get Lucky ». Oui, sympa, dansant, plaisant.

J’ai donc attendu la sortie de cet album annoncé de manière si prétentieuse que je ne l’aimais pas bien avant sa sortie, j’assume ma mauvaise foie.
Bon, la gallette est là, on va savoir maintenant! Je balance le son (hum je crois pas si bien dire), les première mesures arrivent à mes oreilles, les premiers grooves, et je reste con, surpris, je trouve ça kiffant. Je suis impatient d’entendre la suite.

Et la suite arrive, accompagnée de mon ennui…

Oui, les morceaux s’enchainent, proposant une sorte de disco-funk-revival à la sauce 2013. Et plus j’écoute et plus je découvre, allez, disons-le: la supercherie. Quelle prétention de vouloir recréer les kings de la disco-funk des 70′s. Quel intéret de refaire en moins bien et avec aucune ame, le style de musique majeur des 70′s? Je comprends pas et je m’emmerde. Daft Punk travaille la forme au détriment total du fond. La recette est naive: du son moderne et propre mais où est le talent de composition? On se fait chier. A décortiquer les morceaux, je commence à comprendre que mon ennui vient principalement de cette recette, toujours la meme: intro pompeuse, voix robotisée, harmonies faiblardes. On tourne en rond, grave. J’ai plus envie de danser.

J’ai souvent dit que Daft Punk c’est surtout du « son » et pas de la musique, et bien là, c’est la même chose. Je n’arrive pas à suivre le fil de leur compositions, cela ne m’emmène nulle part. Je trouve tout ça bien creux et prétentieux.

Je vais arrêter ici ma critique négative, je crois que j’en ai assez dit. Reste à préciser que si je critique ouvertement cet album c’est tout simplement que, à force de leurs effets d’annonces, de se prendre pour ce qu’il ne sont pas, et de faire un buzz pas possible, juste pour le marketing, on se sent en droit de réagir quand on voit que la mariée était déguisée.

Et donc?

Et donc c’est un album plat comme la poitrine de Birkin, creux comme la tete à Nabila, prétentieux comme un Nasri…un braquage à la Française.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chacraboy 29 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines